• L'HOMME SE LEVA ET LE SUIVIT

     

    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 9,9-13. 
     

     

    Jésus, sortant de Capharnaüm, vit un homme, du nom

    de Matthieu, assis à son bureau de publicain

    (collecteur d'impôts). Il lui dit : « Suis-moi. » L'homme

    se leva et le suivit. 
     

    Comme Jésus était à table à la maison, voici que

    beaucoup de publicains et de pécheurs vinrent

    prendre place avec lui et ses disciples. 
     

    Voyant cela, les pharisiens disaient aux disciples :

    « Pourquoi votre maître mange-t-il avec les

    publicains et les pécheurs ? » 
     

    Jésus, qui avait entendu, déclara : « Ce ne sont pas

    les gens bien portants qui ont besoin du médecin,

    mais les malades. 
     

    Allez apprendre ce que veut dire cette parole : C'est

    la miséricorde que je désire, et non les sacrifices.

    Car je suis venu appeler non pas les justes, mais les

    pécheurs. »  

     

     

     

     

    Mes amis, seul Jésus peut voir ce qu'il y a au fond

    de nos coeurs. Ici nous voyons l'appel de Jésus à

    Matthieu. Jésus viens vers lui à son bureau de

    publicain (collecteur d'impôts)

     

     

    C'est curieux, il aurait pu le faire ailleurs !

    Mais Jésus viens là, dans le moment où 

    Matthieu est bien prit par son traval.

    Et il lui dit juste SUIS-MOI. Aucune explication

    ni de la part de Jésus ni chez Matthieu.

    Et l'Evangile nous dit : 

    L'homme  se leva et le suivit. 

     

    Quelle force dans l'appel de Jésus !

    En tout cas, nous savons par les autre appels

    aux disciples. Jésus regarde la personne.

    Plus tard, ça sera Matthieu qui doutera, lors de la

    Résurrection.

     

    Un jour, je demandais à une Soeur fondatrice

    de sa congregation : Ma Soeur, comme 

    avez vous su, que c'était Jésus qui vous demandait

    de fonder ? - parce que lorsque Jésus demande

    quelque chose, seul Lui peut le demander ainsi -

    Nous sommes à chaque moment appeles à faire

    sa volonte. L'Esprit Saint est en nous. Et nous le

    voyons dans certaines occassion. Nous

    reconnaissons sa voix et rien peux nous empêcher

    de le suivre.

     Les autres evangiles nous disent que Jésus

    rentra dans sa maison pour manger. Et les pharisiens

    voyant cela vont demander aux disciples :

     

     

    « Pourquoi votre maître mange-t-il avec les

     

    publicains et les pécheurs ? »

    Et Jésus qui les avait entendu leur dit :

     

    « Ce ne sont pas 

    les gens bien portants qui ont besoin du médecin,

     mais les malades. 

    Ce qui veut dire, que Jésus viens sauver, ceux

    qui ne le connaissent pas. Ceux qui sont

    dans l'emprise du pêché, mais que leur coeurs

    restent ouverts à l'Amour de Dieu.

    Et nous voyons, que dans les trois ans de la vie

    publique de Jésus, Lui sera toujours assis à la table

    de ceux, qui sont considerés comme des 

    pécheurs. Et il dit bien haut, que les pécheurs et les

    prostitués nous devanceront au Ciel.

    Pourquoi ? Parce que Jésus regarde le coeur,

    il voit la soif d'Amour. Et que seul Lui pourra

    étancher cette soif d'Amour.

    Et nous voyons les Evangiles pleins de "pécheurs"

    qui vont le rencontrer et devenir ses plus

    fidèles disciples. Pour dire aux désespères :

    ne désespères pas, j'ai été pardonné et Aimé de

    Jésus, pour toi ça sera pareil.

    Car Jésus n'a rien à faire des sacrifices des agneux,

    Ce pourquoi il est venu, c'est pour donner sa

    MISERICORDE

    "C'est la Miséricorde que je veux et pas les 

    sacrifices"

     

    Regardons que bien des saints = Imitateur du

    Christ- ont été de grands pécheurs.

    Charles de Foucaul, Saint Agustin, Saint François

    d'Assise, Marie de Magdala. Et que ses propres 

    disciples le laisserons seul à sa Passion. Pierre

    dira dans la peur : je ne le connais pas ! et cela trois

    fois.

    Quelle bonté du Seigneur ! Qui peut nous Aimer

    ainsi ? Qui ne nous dira jamais : Tu me deroutes si ce

    n'est que Lui ?

    Un jour, j'étais invité chez un prête et sa soeur.

    Et durant le repas, il ne césait pas de me dire :

    Combien vous me deroutez ! et tout le long

    du repas. Et je me suis mise à pleurer et lui

    ai répondu : ne croyez vous pas que je suis 

    aussi derouté ? et je suis partie.

    - j'étais sortie de mon postulat, car le Seigneur

    une fois de plus me voulait dans la masse du monde-

     

     

    C'est à cause de mes péches, que je peux

    comprendre plus ceux que je rencontre.

    Je sais la soif, la faim d'Amour.

    Je comprends mieux ceux que l'on taxe de pécheurs.

    Je me sens en famille. Je les Aime et je me sens

    aussi Aimé, car je sens que Dieu est

    là, dans cette personne.

     

     

    Marie de Magdala

     

     

    Marie la pardonné sera la première à voir Jésus à la Résurection

     

      

    MON SEIGNEUR ET

     

    MON DIEU

     

    « Coup-de-gueule- à la suite du-Père-Daniel-Ange-aux-évêques LE BONHEUR PARFAIT »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 5 Juillet 2014 à 09:03

     

    Bonjour Ana, la petite voix que l'on entend et qui nous dit fais ceci c'est Jésus qui nous dit ce que l'on doit faire... Ecoutons-le et ainsi nous resterons dans le chemin que Dieu a tracé pour nous... J'ai eu le temps hier matin d'aller au marché avant qu'il n'y ai un orage qui a duré quelques heures... Maintenant le soleil est de retour... Bonne journée, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :