• L'HEMORROÏSSE GUERIE !

    Ubis Caritas...Où il y a L'Amour et la Charité Dieu est present  - chant
     

    L'hemorroïse
    Le mardi de la 4e semaine du temps ordinaire

    Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 5,21-43. 
    Jésus regagna en barque l'autre rive, et une grande foule s'assembla autour de lui. Il était au bord du lac. 
    Arrive un chef de synagogue, nommé Jaïre. Voyant Jésus, il tombe à ses pieds
    et le supplie instamment : « Ma petite fille est à toute extrémité. Viens lui imposer les mains pour qu'elle soit sauvée et qu'elle vive. » 
    Jésus partit avec lui, et la foule qui le suivait était si nombreuse qu'elle l'écrasait. 
    Or, une femme, qui avait des pertes de sang depuis douze ans... -
    Elle avait beaucoup souffert du traitement de nombreux médecins, et elle avait dépensé tous ses biens sans aucune amélioration ; au contraire, son état avait plutôt empiré -. . . 
    cette femme donc, ayant appris ce qu'on disait de Jésus, vint par derrière dans la foule et toucha son vêtement. 
    Car elle se disait : « Si je parviens à toucher seulement son vêtement, je serai sauvée. » 
    A l'instant, l'hémorragie s'arrêta, et elle ressentit dans son corps qu'elle était guérie de son mal. 
    Aussitôt Jésus se rendit compte qu'une force était sortie de lui. Il se retourna dans la foule, et il demandait : « Qui a touché mes vêtements ? » 
    Ses disciples lui répondaient : « Tu vois bien la foule qui t'écrase, et tu demandes : 'Qui m'a touché ? ' » 
    Mais lui regardait tout autour pour voir celle qui avait fait ce geste. 
    Alors la femme, craintive et tremblante, sachant ce qui lui était arrivé, vint se jeter à ses pieds et lui dit toute la vérité. 
    Mais Jésus reprit : « Ma fille, ta foi t'a sauvée. Va en paix et sois guérie de ton mal. » 
    Comme il parlait encore, des gens arrivent de la maison de Jaïre pour annoncer à celui-ci : « Ta fille vient de mourir. A quoi bon déranger encore le Maître ? » 
    Jésus, surprenant ces mots, dit au chef de la synagogue : « Ne crains pas, crois seulement. » 
    Il ne laissa personne l'accompagner, sinon Pierre, Jacques, et Jean son frère.
    Ils arrivent à la maison du chef de synagogue. Jésus voit l'agitation, et des gens qui pleurent et poussent de grands cris. 
    Il entre et leur dit : « Pourquoi cette agitation et ces pleurs ? L'enfant n'est pas morte : elle dort. » 
    Mais on se moquait de lui. Alors il met tout le monde dehors, prend avec lui le père et la mère de l'enfant, et ceux qui l'accompagnent. Puis il pénètre là où reposait la jeune fille. 
    Il saisit la main de l'enfant, et lui dit : « Talitha koum », ce qui signifie : « Jeune fille, je te le dis, lève-toi ! » 
    Aussitôt la jeune fille se leva et se mit à marcher - elle avait douze ans. Ils en furent complètement bouleversés. 
    Mais Jésus leur recommanda avec insistance que personne ne le sache ; puis il leur dit de la faire manger.


                                          Trait de séparation entre les textes Courbe logo-copie-4

    Dans cet Évangile, ils sont mentionnés deux guérisons. Cependant ça sera celui de la femme hémorroïsse qui attirera notre attention.

    Tout d'abord nos voyons un père dont sa fille est très malade. Jésus le suis pour aller dans sa demeure. La foule était écrasante...au milieu de cette foule se trouve une femme, elle aussi est malade. Voyant une telle foule autour de Jésus, elle se dit " Si je pouvais toucher ses vêtements, je serais sauvée "

    C'est la foi de cette femme qui va être le remède de sa guérison. 

    Le Seigneur se sers parfois des choses qui nous font mal, pour que nous soyons acculés, à lui demander de l'aide. Aide-moi Seigneur ! Viens à mon secours !

    Je n'accepte pas toujours, de resentir que ma santé ne me permet pas, de faire ce que je désirais tant en 2009 dans ma paroisse tant aimée.  C'est cela ? ou bien, c'est le miroir qui me donne une fausse image ? 

    " Ma fille, ta foi t'a sauvé. Va en paix et sois guérie de ton mal "

    Parfois , on est triste car on voudrais  avoir un joli miroir . Seul Dieu est Bon. Nous, nous sommes des pauvres pécheurs pardonnés. Retrouve mon âme ta joie car Le Seigneur t'Aime. images-copie-1

    « COMMENTAIRE DE L'EVANGILE DE CE JOURJESUS VA CHOQUER LES SIENS ! »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    4
    Mercredi 6 Février 2013 à 09:52

    Bonjour Ana, pas d'article ce jour!... J'espère que tu n'es pas malade... Bon mercredi, gros bisous

    3
    Mardi 5 Février 2013 à 17:23
    Gilbert

    Bonjour Ana,

     

     

    L’amour que nous avons pour le Seigneur est sans cesse attaqué par diverses choses, la maladie, la perte d’un être cher, notre incompréhension devant l’abominable, et cette question pourquoi le mal ? Le Seigneur répond : "L’Éternel est près de ceux qui ont le cœur brisé, et il sauve ceux qui ont l’esprit abattu. " Psaumes 34 : 18 Souffrir dans notre corps est pénible, atroce, voir insupportable. Pourtant Christ est ressuscité des morts, et il nous promet la résurrection et la vie. Demandons au Seigneur de se tenir près de nous quand nous avons l’esprit abattu, car Dieu est notre refuge et notre force, un secours dans les détresses, toujours facile à trouver. Psaumes 46 : 1

     

    Bonne journée Ana, dans l’amour bienveillant de notre Sauveur. Ton frère en Christ notre Seigneur. Gilbert.

     

     

    Bonne journée à tous.

    2
    Mardi 5 Février 2013 à 11:18
    Jonathan

    Dans le passé nous chantions : "Touche-le et sois guéri ! Le Seigneur passe encore ici, touche-le et sois guéri !"  Il est vital que notre foi ait des mains pour toucher Jésus et recevoir la guérison et la vie !"  Jésus est toujours là par son Esprit et ses mains sont pleines de bienfaits, que nos yeux s'ouvrent ainsi que nos mains pour les saisir par la foi.

    Dieu disait au peuple d'Israël : "Esaïe 65:2 J’ai tendu mes mains tous les jours vers un peuple rebelle, Qui marche dans une voie mauvaise, Au gré de ses pensées"

    Ces choses ont été écrites pour notre instruction... n'ayons pas cette attitude de rebellion mais recevons de ses mains perçées, le pardon et la vie éternelle !

    Bonne journée Ana et grosses bises à toi

    1
    Mardi 5 Février 2013 à 09:50

    Bonjour Ana, merci de nous rappeler les miracles que Jésus a accompli durant sa vie sur terre!... Tantôt, je vais à l'atelier faire de la peinture sur porcelaine, une nouveauté pour moi...  J'espère que ta bronchite ne te fais pas trop souffrir... Bon mardi, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :