• L'Amour du Bien-Aimé envers sa Bien-Aimée

     

     

     

    DU CANTIQUE DES CANTIQUES

    Donner du fruit en Celui qui en a donné à la plénitude du temps

           « Mon bien-aimé est une grappe de raisin de Chypre, dans la vigne d'En-Gaddi » (Ct 1,14)... Cette grappe divine se couvre de fleurs avant la Passion et verse son vin dans la Passion... Sur la vigne, la grappe ne montre pas toujours la même forme, elle change avec le temps : elle fleurit, elle gonfle, elle est achevée, puis, parfaitement mûre, elle va se transformer en vin. La vigne promet donc par son fruit : il n'est pas encore mûr et à point pour donner du vin, mais il attend la plénitude des temps. Toutefois, il n'est pas absolument incapable de nous réjouir. En effet, avant le goût, il charme l'odorat, dans l'attente des biens futurs, et il séduit les sens de l'âme par les parfums de l'espérance. Car l'assurance ferme de la grâce espérée devient jouissance déjà pour ceux qui attendent avec constance. Il en est ainsi du raisin de Chypre qui promet du vin avant de le devenir : par sa fleur — sa fleur c'est l'espérance — il nous donne l'assurance de la grâce future...

        

     

      Celui dont la volonté est en harmonie avec celle du Seigneur, parce qu' « il la médite jour et nuit », devient « un arbre planté près d'un ruisseau, qui donne du fruit en son temps, et jamais son feuillage ne meurt » (Ps 1,1-3). C'est pourquoi la vigne de l'Époux, qui a pris racine dans la terre fertile de Gaddi, c'est-à-dire dans le fond de l'âme, qui est arrosée et enrichie par les enseignements divins, produit cette grappe fleurissante et épanouie dans laquelle elle peut contempler son propre jardinier et son vigneron.

     

    Bienheureuse cette terre cultivée dont la fleur reproduit la beauté de l'Epoux ! Puisque celui-ci est la lumière véritable, la vraie vie et la vraie justice...et bien d'autres vertus encore, si quelqu'un, par ses œuvres, devient pareil à l'Époux, lorsqu'il regarde la grappe de sa propre conscience, il y voit l'Epoux lui-même, car il reflète la lumière de la vérité dans une vie lumineuse et sans tache. C'est pourquoi cette vigne féconde dit : « Ma grappe fleurit et bourgeonne » (cf Ct 7,13). L'Epoux est en personne cette vraie grappe qui se montre attachée au bois, dont le sang devient une boisson de salut pour ceux qui exultent dans leur salut.

     

     Chagall - le cantique des cantiques

     

    L'âme qui se laisse trouver par son Seigneur et son Tout.

    N'a point besoin d'autre chose. Elle est là, sur cette 

    terre, mais elle demeure dans son Bien-Aimé. Elle se laisse 

    émonder pour faire disparaître tous les 

     parasites " de l'orgueil, la jalousie, le manque d'Amour

    de son prochain, sa dispersion de son être dans

    ce qui est au monde. Elle est à "par faire". IL faut 

    consentir à cet émondement. Il faut accepter sa  

    propre pesanteur qui la dirige vers le bas. Cette acceptation

    la rend plus libre de sa propre volonté. Elle se voit

    comme dans un miroir mais regardé par son Seigneur avec

    Amour.

    Plus on se rend libre, plus nous ne nous appartenons

    pas, dans l'égoïsme.

     

     

     

    La Transparence 

    Illustration : Bruno Rigolt, "Tête de Tanagra sur fond Bleu Klein"

     

    « apprendre la transparence c'est commencer d'apprendre l'invisible »

     

     

    Nous avons aussi trahi l'eau.

    La pluie ne tombe pas pour cela,
    le fleuve ne coule pas pour cela,
    l'eau de la flaque ne stagne pas pour cela,
    la mer n'est pas présente pour cela.

    Une fois encore, nous avons perdu le message,
    les voyelles ouvertes
    du langage de l'eau,
    sa transparence infiniment palpable.

    Nous n'avons pas même su
    boire la transparence
    Boire quelque chose c'est l'apprendre.

    Et apprendre la transparence c'est commencer
    d'apprendre l'invisible.

    Roberto Juarroz

     

     

     

     

     

    GOD BLESS YOU

     

     

     

     

    L'Amour du Bien-Aimé envers sa Bien-Aimée

     

    « Chrétiens d’Orient : « Chut, on tue ! »LE FILS PRODIGUE, JALOUSIE DU FRERE »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 7 Mars 2015 à 09:12

    <br/><a href="<a href=http://oi62.tinypic.com/qpncpi.jpg" target="_blank">View Raw Image</a>" width="548" height="548"/>

    Bonjour Ana, voici quelques fleurs de mon jardin...

    Comme la vie devient facile lorsque l'on possède Jésus dans son cœur.... tout nus paraît plus simple...

    Bon samedi, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :