• J'AVAIS UNE AMIE...

     

     

    J'avais une amie. Notre rencontre fut

    née un samedi d'un mois où il faisait beau.

    Elle pleurait et je suis allé lui dire:

    ne pleures pas, je vais prier pour toi et ton frère.

    Moi aussi j'avais un gros chagrin.

    Plus tard elle me dit : je n'avais jamais vu 

    quelqu'un de si malheurux.

    Chaque semaine elle montait en Ardèche pour

    faire une chorale.

    Et un samedi, elle vient me montrer un

    instrument de musique. Celui que je jouais depuis

    mes 11ans. Elle l'avait trouvé dans un coin

    d'un magasin de musique! 200 francs, c'est rien

    il est pour toi !

    Voila comme une amitié peut commencer,

    tout simplement.

    Nous étions jeunes. Moi plus jeune qu'elle,

    mais je ne voyais aucune difference.

    Que des moments passés à se raconter, à rire,

    à regarder la beauté de l'Ardèche.

    Des nuis entières à parler, à rire, à faire de 

    la musique.

    C'était ma première amie. Pour moi, cela

    était géant. 

    Pour elle j'aurais été capable de faire des Kms.

    Lorsque nous voyagions, en car ou en train,

    ils nous arrivait d'oublier des instruments. 

    Toujours en riant nous faisions demi-tour

    pour les récupérer.

    C'était le moment de la découverte, du rire

    contagieux pour ceux qui nous voyaient.

    Tout mes chagrins étaient partis.

    Je me sentais rassuré de sa présénce.

    Parfois cela n'étais pas évident. Sa mère 

    trés possesive, voyait sa fille s'éloigner.

    Elle ne comprenait pas que ses enfants

    devaient faire ses chemins.

    Mon amie m'avait confié, qu'elle n'avait pas eu

    qu'une amie qui l'avait quitté car elle avait 

    peur de sa mère.

    Les petits sécrets confiés comme on fait 

    avec des beaux bijoux dans une boîte sûre...

     

     

    Il nous est arrivé, d'aller jouer avec nos instruments

    et sa belle voix, dans les rues de Grenoble pour une

    cause noble. Pour des malades.

    Nous étions insucientes dans notre amitié

    et cette jeunesse, qui se fiche du regard

    des autres. 

    Le temps passe vite ainsi. Elle me fut

    découvrir tous les pélegrinages...

    Nous n'avions pas de problème dans

    notre difference. Elle faissait des longues 

    lectures et des chapelets. Moi selon mon

    coeur. 

    Je balançais plus vers la vie contemplative.

    Elle dans son apostolat dans son metier de prof.

    Puis par tout hazard je me trouvais dans la même 

    ville. Elle logait dans son ecole des soeurs.

    Moi dans un foyer.

    Allors nous avons décidé de nous trouver un appart.

    Et ce fut parti pour 8 ans!

    La chance nous accompagait comme toujours. 

    Un appart à coté de son ecoleUn appart à coté de

    son ecole. Et je donnais des cours de ratrapage

    pas loin. Où je remplaçais un prof parfois.

    Et le temps passant. Sa mère devenait plus

    dure. Pour les vacances, nous ne pouvions partager 

    que trois jours. Puis je restais seule le restant du

    temps. Ce fut la le debut de cassures.

    Je lui fessait des reproches. Tu n'est pas un bébé 

    et nous avons le droit de passer un bout de vacances

    ensemble ! je n'ai pas de famille !

    Aprés se furent les fin de semaine. 

    Cela dura 8 ans. 

    Elle donna sa démission pour aller

    prés de ses parents.

    Moi, je suis partie vers le midi.

    Je garde les bons souvenirs.

    Mais les blessures. Je m'était trop investi

    dans mon coeur. Elle était devenue ma famille,

    la maison mon unique foyer. 

    Desormais, on s'écrit, mais je ne peux pas

    l'avoir au tél car sa mère ne veut pas.

    Elle pour compeser, m'envoit des colis

    pour noël et mon anniversaire.

    Pour son anniversaire je lui ai envoyé

    un joli foulard...est-il arrivé ? Le saurai-je un jour?

    Une amie commune l'a vu à Lourdes

    avec une niece. Elle était trés triste.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « FETE DE SAINT JOSEPHPRIONS POUR LES MALADES SVP »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :