• "J'ai Soif " Lui guérit toute blessure pour les transformer en Grâces

     

     

     

     

    Je viens écrire cet article et pour cause... Ce matin, j’ai été blessée à la paroisse. Un mot, des mots... puis j’ai laissé parler Jésus dans mon cœur et en quelques minutes j’ai retrouvé la liberté de passer par-dessus pour ne regarder que le Christ et me réjouir de sa présence. Nous sommes blessés parfois, la vie est ainsi. Ne cédons pas à cette envie de plus parler à telle personne. Tâchons en rentrant dans notre cœur, d’aller au large avec Jésus.

    Lui guérit toute blessure pour les transformer en Grâces 

     

     

     

    « J’ai soif. » (Jn 19,28)
    « Après quoi, sachant que désormais tout était achevé, pour que l’Écriture fût parfaitement accomplie, Jésus dit : J’ai soif. »

    Au tout début de l’évangile de Jean, Jésus rencontre la Samaritaine au puits et lui dit : « Donne-moi de l’eau. » Au début et à la fin de l’histoire, Jésus nous demande d’étancher sa soif. C’est ainsi que Dieu vient à nous : quelqu’un qui a soif et demande quelque chose que nous pouvons lui donner. La relation de Dieu avec sa création est entièrement sous le signe du don. Dieu veut être notre ami et l’amitié exige l’égalité. Ainsi, celui qui nous donne tout nous offre son amitié en nous demandant de lui donner quelque chose en échange, quoi que nous ayons à lui donner.

    Dieu vient à nous avant que nous nous tournions vers lui. Dieu a soif de notre amour ; il est déchiré par le désir qu’il a de nous.

    La soif est une expérience fondamentale.

    Celui qui a soif, cherche à boire. Tant qu’on a soif de Dieu, on cherche Dieu.
    « Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche dès l’aube : mon âme a soif de toi ; après toi languit ma chair, terre aride, altérée, sans eau. » (Ps 62,2)
    « Je tends les mains vers toi, me voici devant toi comme une terre assoiffée. » (Ps 142,6)
    « Comme un cerf altéré cherche l’eau vive, ainsi mon âme te cherche toi, mon Dieu. Mon âme a soif de Dieu, le Dieu vivant ; quand pourrai-je m’avancer, paraître face à Dieu ? » (Ps 41,2-3)

     

     

     

    Thérèse de Lisieux — Wikipédia

     

    Plus miséricordieux encore pour moi qu’Il ne le fut pour ses disciples, Jésus prit Lui-même le filet, le jeta et le retira rempli de poissons… Il fit de moi un pêcheur d’âmes, je sentis un grand désir de travailler à la conversion des pécheurs, désir que je n’avais senti aussi vivement… Je sentis en un mot la charité entrer dans mon cœur, le besoin de m’oublier pour faire plaisir et depuis lors je fus heureuse !…

    Un dimanche (juillet 87) en regardant une photographie de Notre Seigneur en Croix, je fus frappée par le sang qui tombait d’une de ses mains Divines, j’éprouvai une grande peine en pensant que ce sang tombait à terre sans que personne s’empresse de le recueillir, et je résolus de me tenir en esprit au pied de Croix pour recevoir la Divine rosée qui en découlait, comprenant qu’il me faudrait ensuite la répandre sur les âmes… Le cri de Jésus sur la Croix retentissait aussi continuellement dans mon cœur : "J’ai soif !". Ces paroles allumaient en moi une ardeur inconnue et très vive… Je voulais donner à boire à mon Bien-Aimé et je me sentais moi-même dévorée de la soif des âmes… Ce n’était pas encore les âmes de prêtres qui m’attiraient, mais celles des grands pécheurs, je brûlais du désir de les arracher aux flammes éternelles… "

     

     

    Jésus et la Samaritaine — Wikipédia

     

    Si tu savais le Don de Dieu...

     

     

    Le cri de Jésus sur la Croix retentissait dans mon cœur : "J’ai soif !" Pte Thérèse

     

     

     

    « Pie Frassati, mort à 24. Créateur de « Compagnie des types louches » avec ses amisCe n’est donc pas Dieu qui a besoin d’être adoré, mais l’homme qui a besoin d’adorer. »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    5
    Lundi 13 Septembre à 09:43

    La photo du jour

    Bonjour Ana,

    voici une photo de Jérémy avec son fils,

    heureusement que nous avons les photos pour voir notre petit bonhomme...

    Bonne journée, gros bisous, caresses à Titi

      • Lundi 13 Septembre à 13:44

        Quel regard D’amour et de confiance !

        Lorsqu’on voit combien ne peuvent, ne veulent pas avoir un tel regard d'enfants

    4
    Lundi 13 Septembre à 08:16

    hélas   pour   moi,    je  rends     au  centuple,  le    bon    mais   aussi  le   mauvais !

    Je   ne  suis    toujours   pas   capable    de   me   maîtriser, et   celui     qui    m'  agresse    ne   le   fait   qu'une   fois !

     Pire   je   ne regrette   pas !

    Pour   me   consoler,   je   dis    que   ça   vient    de  mon  coeur    et   de   ma  tension,     ce    qui   est    vrai un   peu   quand  même    puisque  je   prends   des  cachets !

     Ton     article    me    replonge  dans   la   passion     du  Christ     de   Mel Gibson,  et   ma   rancune   envers    tous   ceux    qui    ont     voulu  sa   mort    aussi !

     Passe   une    bonne   journée

     Bisous

      • Lundi 13 Septembre à 13:48

        Je pense, JE CROIS que ton cœur ne veut cela, mais cela joue d’avoir la tension et alors on ne maitrise pas tout. 

        Le reconnaître c’est UN TÉMOIGNAGE DE TA PART.

         Combien ne le reconnaissent

        comme toi

      • Lundi 13 Septembre à 13:47

        Je pense, JE CROIS que ton cœur ne veut cela, mais cela joue d’avoir la tension et alors on ne maitrise pas tout. 

        Le reconnaître c’est UN TÉMOIGNAGE DE TA PART.

         Combien ne le reconnaissent

        comme toi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :