• Infiniment Merci ! Paolo et Chabal Merci de votre partage !

    LAZARE

     

    Mes copains m'appellent Chabal

     

    Pourtant une nuance existe : il n’a pas choisi d’être Chabal. Contraint par les difficultés de la vie, il est un de ceux qui dorment dehors. Tandis que la métaphore filée se termine, la référence à l’évangile de Matthieu se dessine. « Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ». Ces versets sont concrétisés par un homme qui « était mal fringué » mais que Fabien a aidé à se rhabiller.

     

    "J’ai réappris à faire confiance. Je suis beaucoup moins méfiant, moins agressif, moins sur la défensive."

     

    De Domitille Farret d'Astiès Publié le 29/11/20

    Après quatre années de rue, Paolo, 43 ans, a été accueilli dans la maison Lazare de Toulouse (Haute-Garonne), Là, il a pu se reconstruire et réapprendre à faire confiance.

    « Au début, c’était difficile. Après quatre années de rue, on est relativement méfiant avec tout le monde ». Paolo, 43 ans, habite Toulouse. Le parcours de ce gaillard à la longue chevelure brune qui pratique le foot et la boxe anglaise n’est pas des plus linéaires. Il est passé par l’association Lazare, qui propose des colocations entre des personnes qui ont vécu à la rue et de jeunes actifs bénévoles. Auparavant, il habitait sur la côte d’Azur, mais la perte de son emploi, ainsi qu’une procédure d’expulsion, l’ont conduit dans la rue durant quatre ans. Un monde qu’il décrit comme dur et sans pitié. Il évoque la violence quotidienne, les vols, la dépendance aux drogues, à l’alcool et aux médicaments… « Les gens n’hésitent pas à se braquer les uns les autres. On se renferme sur soi-même, on a un réflexe d’auto-défense », note-t-il.

     

    Il apprécie « l’écoute » et « la bienveillance naturelle des jeunes colocs » et découvre à nouveau les petites joies de la vie en société, comme le fait de préparer les repas et de les partager. « Cuisiner pour moi, je déteste, mais j’aime le faire quand il y a du monde. Je peux préparer des spaghettis carbonara, du ragoût. Ce n’est pas de la grande cuisine, mais cela fait plaisir à tout le monde. C’est une colocation traditionnelle, avec ses bons et ses mauvais moments. C’est quand même sympa quand on rentre et qu’un des colocs a préparé le dîner ».

     

    Après presque trois ans, Paolo a senti qu’il était temps pour lui de partir car « trop longtemps à la coloc nuit à la coloc. Lazare, c’est très bien, mais cela doit être un temps. C’est un point de passage pour remonter une pente ». Ce qui ne l’empêche pas de s’arrêter de temps en temps dans son ancienne maison pour le plaisir d’y boire un café en bonne compagnie. D’ailleurs, il l’affirme volontiers : ses meilleurs amis sont ses anciens colocs. Aujourd’hui, Paolo habite seul dans un studio à Toulouse et il travaille pour une entreprise de BTP où il exerce diverses missions : chargement et déchargement de marchandises, préparation de commandes, accueil de clients. « Le travail se passe très bien, j’ai de très bonnes relations avec les autres », se réjouit-il. Un changement qu’il doit en partie à son passage à Lazare. « J’ai réappris à faire confiance. Je suis beaucoup moins méfiant, moins agressif, moins sur la défensive ».

     

    Un Noël …

     

    Ce que je peux dire de mon contact avec ces personnes de la rue, Combien des mots courts mais pleins de sagesse et vérité. Quelle humilité ! 

    Cela avec le temps car la rue les rends méfiants, croire à la gratuité et à une amitié pas évident. Ce qui m'a attirée au milieu de mes amis de la rue ce que je leur ressemblait car je manquais d'Amour comme eux. On se reconnait entre gens blesses. Combien ai-je reçu de chacun. Je ne suis pas allée donner mais a être parmi eux. D'ailleurs ils me l'on dit

    " Nani pourquoi viens-tu ici ? "

    Je leur ai expliqué que dans une petite pièce je faisais le repassage pour eux toute une matinée. 

    " Mais on ne te vois ici, nous voulons que tu sois avec nous et joues avec nous à la belote "

    Et ce fut une grande joie de me laisser apprendre à jouer à la belote 

     

     

    Notre crèche de chez les frères de Mère Teresa à Paris

     

     

    TOUT EST GRÂCE !

     

     

    « Se rapprocher du ciel tandis que le Christ se rapproche de la terre Espoir ! Le loup habitera avec l’agneau ! bonne nouvelle ! »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    15
    Mardi 1er Décembre 2020 à 09:11

    La photo du jour

    Bonjour Ana,

    merci pour ce bel article sur cet homme qui a vécu dans la rue..

    Bonne journée, gros bisous, caresses à Titi

      • Mardi 1er Décembre 2020 à 11:46

        Re-bonjour,

        j'ai bien vu que tu parlais de deux hommes 

        Chabal dont tu as mis une vidéo

        et ensuite Paolo..

        Je me suis mal exprimé

        Bisous

      • Mardi 1er Décembre 2020 à 09:33

        Mamie Lucette est ce que tu lis l'article en entier ?

        Il y a deux qui parlent 

        Chabal et Paolo

        Belle journée paisible

    14
    Mardi 1er Décembre 2020 à 08:58

    et  on  n'imagine   pas   à   quel  point on peut   se  retrouver    dehors    et sans  rien,   un   divorce,   un  licenciement !

    Le regard    de   l'autre   n'  est  pas   tendre   pour    ces   marginaux    volontaires ou  involontaires,   et   il   n'  est  pas   si  facile   d'inspirer   confiance    quelque    soit   le  côté  de   la barrière   où  on   se  trouve !

     Mais   un   des  plus   beaux  cadeau,    c'  est   celui   qu'on  reçoit     de   quelqu'un   dans   la  misère

     Bonne    journée

     Bisous

      • Mardi 1er Décembre 2020 à 09:34

        C'est un cadeau du ciel je peux te le dire et tu le comprends

    13
    Lundi 30 Novembre 2020 à 23:07

    Coucou ma Nani chérie,

    oui ne pas faire grand chose mais partager, c'est bon ça.

    Faire le bien à la mesure de ses moyens voilà ce qu'on peut faire.

    Et le faire en aimant c'est encore mieux.

    Bravo pour Dannn je ne crois pas qu'elle soit croyante mais elle trouve bien ce que tu écris je suis ravie de la savoir près de toi.

    Je te fais de gros bisous et te souhaite un douce nuit et de gentils câlins à Titi (qu'il te laisse dormir).

    J'ai oublié de parler de ton article, il est fort intéressant.

    C'est bon ces colocations avec des gens de la rue et des bénévoles. Ils reprennent peu  peu confiance en eux et beaucoup arrivent à s'en sortir, la preuve!

      • Mardi 1er Décembre 2020 à 09:37

        Que savons nous sur l'intérieur d'une parsonne ?

        Dannnnn est debuée sans mesure dans son lieu de résidence

        et me donne un grand exemple.

        Et même les non croyant ils reçoivent la bonne nouvelle

        qui ne vienne de moi mais d'en haut 

    12
    Lundi 30 Novembre 2020 à 23:04

    Ce sont de belles personnes, merci d'avoir parlé d'eux Nani, je leur souhaite plein de jolies choses et à toi aussi.

    Merci de ton passage, je te souhaite une très positive retraite spirituelle.

    Je me mets en pause blog mais je penserai bien à toi et à Titi.

    J'ai fait trois crises d'épilepsie dans la nuit, j'ai ma rétine gauche qui est toujours en état épileptique et je saigne à différents endroits. Il faut que je répare...

    Je prends mes traitements et je continue à y croire...

    Gros bisous, à dans quelques jours, caresses pour Titi

    Cendrine

      • Mardi 1er Décembre 2020 à 09:38

        JE passerai chez toi chaque jour comme d'habitude

        et te souhaite un bon rétablissement chère Cendrine 

    11
    Lundi 30 Novembre 2020 à 17:13

    merci Nani ça fait chaud au coeur de te lire! tu as raison j'essaie de faire du bien autour de moi quand dans le monde tout va mal! j'ai redonné de l'argent à mon fils également! bises

      • Mardi 1er Décembre 2020 à 11:27

        Et ce que tu lis ne vient pas de moi mais l'oeuvre de Jésus

        car je ne suis qu'une pauvre créature.

    10
    Lundi 30 Novembre 2020 à 15:39

    coucou Nani, une belle leçon de vie que ce post! Merci cela fait du bien au moment de noël! tu sais je ne fais pas grand chose, je ne sers pas à grand chose mais j'ai donné de l'argent et j'ai payé du tabac à une amie dans la galère! Je l'aime je ne la laisserai pas tomber! car elle est toujours là pour moi! bises

      • Lundi 30 Novembre 2020 à 16:51

        Que tu ne fais pas grand-chose ?

        Si ! Tu partages ce que tu as et 

        cela est une grande chose

         

    9
    Lundi 30 Novembre 2020 à 14:18

    Bonjour NANI

    un article très touchant  je trouve et de respect  j ai vraiment apprécier ce que tu as écrit et ces Photographies je t en remercie et je te félicite de ta Bannière qui est Magnifique et le font écrans de ton blog j espère que ce Week-end ce sois bien passer et je te souhaite un bon Lundi Bibus

    DANNN

      • Lundi 30 Novembre 2020 à 16:54

        Merci Dannnnn !

        JE pense bien à toi et passerai dès que possible

        Merci !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :