• IL FAUT QU'IL GRANDISSE ET QUE JE DIMINUE

     

    Vierge-marie-a-l-enfant.jpgLa Sainte Vierge Marie, Celle qui a été la première disciple de son Fils Jésus.

     

     



    Samedi du temps de Noël après l'Epiphanie

    Première lettre de saint Jean 5,14-21. 
    Mes bien-aimés, ce qui nous donne de l'assurance devant Dieu, c'est qu'il nous écoute quand nous faisons une demande conforme à sa volonté. 
    Et, puisque nous savons qu'il écoute toutes nos demandes, nous savons aussi que nous possédons ce que nous lui avons demandé. 
    Si quelqu'un voit son frère commettre un péché qui ne conduit pas à la mort, il priera, et Dieu rendra la vie au pécheur, puisque son péché ne conduit pas à la mort. Il y a un péché qui conduit à la mort, ce n'est pas pour celui-là que je dis de prier. 
    Tout ce qui nous oppose à Dieu est péché, mais il y a des péchés qui ne conduisent pas à la mort. 
    Nous le savons : l'homme qui est né de Dieu ne commet pas le péché ; le Fils qui est né de Dieu le protège et le Mauvais ne peut pas l'atteindre. 
    Nous savons que nous appartenons à Dieu, alors que le monde entier est dominé par le Mauvais. 
    Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu nous donner l'intelligence pour nous faire connaître Celui qui est vrai, et nous sommes en Celui qui est vrai, dans son Fils Jésus Christ. C'est lui qui est le Dieu vrai, et la vie éternelle. 
    Mes petits enfants, prenez garde de ne pas vous mettre au service du mensonge. 

    Psaume 149(148),1-2.3-4.5-6a.9b. 
    Chantez au Seigneur un chant nouveau, 
    louez-le dans l'assemblée de ses fidèles ! 
    En Israël, joie pour son créateur ; 
    dans Sion, allégresse pour son Roi ! 

    Dansez à la louange de son nom, 
    jouez pour lui, tambourins et cithares !
    Car le Seigneur aime son peuple, 
    il donne aux humbles l'éclat de la victoire. 

    Que les fidèles exultent, glorieux, 
    criant leur joie à l'heure du triomphe. 
    Qu'ils proclament les éloges de Dieu, 
    c'est la fierté de ses fidèles. 



    Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 3,22-30. 
    Jésus se rendit en Judée, accompagné de ses disciples ; il y séjourna avec eux, et il baptisait. 
    Jean, de son côté, baptisait à Aïnone, près de Salim, où l'eau était abondante. On venait là pour se faire baptiser. 
    En effet, Jean n'avait pas encore été mis en prison. 
    Or, les disciples de Jean s'étaient mis à discuter avec un Juif à propos des bains de purification. 
    Ils allèrent donc trouver Jean et lui dirent : « Rabbi, celui qui était avec toi de l'autre côté du Jourdain, celui à qui tu as rendu témoignage, le voilà qui baptise, et tous vont à lui ! » 
    Jean répondit : « Un homme ne peut rien s'attribuer, sauf ce qu'il a reçu du Ciel. 
    Vous-mêmes pouvez témoigner que j'ai dit : Je ne suis pas le Messie, je suis celui qui a été envoyé devant lui. 
    L'époux, c'est celui à qui l'épouse appartient ; quant à l'ami de l'époux, il se tient là, il entend la voix de l'époux, et il en est tout joyeux. C'est ma joie, et j'en suis comblé. 
    Lui, il faut qu'il grandisse ; et moi, que je diminue.




     
    « JE DONNE LA PAROLE...LAISSANT TOUT ILS LE SUIVIRENT »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    4
    maylie
    Mardi 8 Octobre 2013 à 17:46
    maylie

    Beau message anna,merci de ce joli texte

    gros bisous

    a bientot

    3
    Lundi 14 Janvier 2013 à 10:06

    Bonjour Ana, j'espère que ta manif d'hier s'est bien passée!... La neige est annoncée pour tantôt... Bon début de semaine, gros bisous

    2
    Dimanche 13 Janvier 2013 à 09:58

    Bonjour Ana, merci pour ce bel article; bon dimanche, gros bisous

    1
    Samedi 12 Janvier 2013 à 12:39
    nanipeinture

    Excusez-moi, je ne pourrai pas venir sur les blogs car je suis d'accueil. Je vous souhaite à tous une belle journée. ana -nanipeinture-

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :