• Hommage de tendresse au père Jacques Hamel.

     

     

    This picture obtained on the website of the Saint-Etienne-du-Rouvray parish on July 26, 2016 shows late priest Jacques Hamel celebrating a mass on June 11, 2016 in the church of Saint-Etienne-du-Rouvray, Normandy. 
The 84-year-old Jacques Hamel died on July 26, 2016 after his throat was slit after two attackers stormed the church during a morning mass, taking the five people inside hostage, including the priest, interior ministry spokesman said. / AFP PHOTO / http://ser-ta-paroisse.over-blog.org/ / HO / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / PAROISSE SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS

     

    « Au père Jacques Hamel, 84 ans, assassiné en l’église Saint-Étienne-du-Rouvray le 26 juillet 2016.

    Et à tous les prêtres que j’ai la chance de compter comme amis proches ou lointains.

    Je n’ai pas toujours eu la foi.

    J’ai gardé beaucoup d’amis qui ne l’ont pas.

    Je sais que pour beaucoup d’entre eux la figure du prêtre est extrêmement floue. Et de plus en plus teintée de connotations douteuses, dangereuses et abusives, dans tous les sens du terme.

    En hommage de tendresse au père Jacques Hamel qui gît probablement encore dans la chaleur de son sang sur le carreau de l’église où il célébrait ce matin une toute petite messe pour quatre fidèles je vais vous dire ce qu’est un prêtre pour mon cœur.

    Un prêtre est un homme qui aurait pu avoir une vie normale, douce, tranquille, et relativement confortable comme les nôtres.

    Mais c’est quelqu’un qui a fait une rencontre intérieure, celle du Christ.

    Une rencontre qu’il aimerait parfois oublier pour se simplifier l’existence et rejoindre la banalité commune mais qu’il ne PEUT pas nier.

    Alors il suit cette silhouette mystérieuse d’un homme né il y a plus de 2000 ans qui égraine malgré le temps et la distance d’incorruptibles paroles de vie, de vérité et d’amour.

    Pour cela il a commencé à renoncer à tout : à l’amour d’une possible épouse, à l’amour d’enfants qu’il aurait pu avoir, à certains de ses amis qui suivront l’autre chemin, à ses possessions matérielles en très grande partie, à sa liberté de mouvement, de lieu de vie, d’horaires.

    Au bout de longues études il sera envoyé au fin fond d’une province, avec des dizaines de clochers à gérer, des paroisses belles ou laides, des paroissiens beaux ou laids, des mariages à célébrer, des enfants à baptiser sans être sûrs de les revoir, des anciens qui peuplaient les bancs de la messe à enterrer en étant sûrs qu’on ne les reverra pas. Des dimanches harassants, des lundis solitaires. Quelques déjeuners ou dîners dans des familles amies, quelques vacances. De grands moments de joie aussi à voir des âmes se dénouer, revenir à l’amour ou réussir à pardonner. Une vieillesse toujours plus solitaire, à donner ses forces jusqu’au bout.

    Mais un vrai soleil : celui de l’eucharistie à faire se lever chaque jour à l’horizon d’un autel.

    Une vie de prêtre c’est tout donner sans rien attendre en retour.

    C’est tout donner, en étant parfois moqué et bafoué.

    C’est servir sans être remercié. Ou si peu.

    C’est nous servir dans la joie.

    Par amour de Dieu.

    Pour nous donner de voir un peu de son visage.

    Merci Jacques, pas tant pour le martyr d’aujourd’hui mais pour toute la vie infiniment remplie d’amour qui le précède. »

    +

    Afficher l'image d'origine

     

    Cher père Jacques Hamel

    Je viens vous remercier pour votre vie de prêtre,

    votre générosité. Vous savez père Jacques, votre

    martyre porte du fruit. Je suis dans la paix. Je ne sais pas 

    pourquoi. C'est pour moi comme un signe dans ce que je

    vis. " il n'a pas de plus grand Amour que de donner

    sa vie pour ses Amis " 

    C'est vrai, que votre mort me fait de la peine, mais

    vous étiez à votre place, là où le Bon Dieu vous avait

    mis pour faire du bien. Dans ce jous où les jeunes

    du monde son reunis en Pologne, votre don va donner

    du fruit.

    " Si le grain de blée tombé en terre meurt, il donne

    beaucoup de fruit "

    Encore une phrase de l'évangile qui m'a toujours parlé

    très fort. 

    Merci cher père Jacques Hamel

     

     

     

     

    DIEU EST AMOUR

     

     

     

     

    Afficher l'image d'origine

     

     

     

    Le Père Jacques Hamel était né en 1930 à Darnétal, en Seine-Maritime. Il avait été ordonné prêtre en 1958 et avait fêté son jubilé d'or (cinquante année de service) en 2008, peut-on lire sur le site de la paroisse.

     

    En l'absence du curé, l'abbé Auguste Moanda-Phuati, c'était lui qui officiait dans l'église. «C'est un prêtre courageux pour son âge. Les prêtres ont le droit à la retraite à partir de 75 ans, il a préféré continuer à travailler au service des gens car il se sentait encore fort», confie le curé au Figaro la voix brisée par les sanglots. Le père Jacques Hamel disait qu'il n'y avait pas assez de prêtres et qu'il pouvait encore rendre service. «Très apprécié, c'était un homme bon, simple et sans extravagance. Nous avons beaucoup profité de son expérience et de sa sagesse à la paroisse de Saint-Etienne. Il a été au service des gens pratiquement toute sa vie», poursuit le prêtre de nationalité congolaise qui a interrompu ses vacances pour retrouver ses fidèles au plus vite.

    «Un homme de paix»

    «Nous sommes dans le même doyenné. On se rencontrait souvent, presque chaque semaine pour déjeuner. C'est quelqu'un de très effacé, d'une grande discrétion et d'une grande attention. Quand il arrivait dans la pièce pour nos rencontres entre paroisses du sud de Rouen, c'était toujours un rayon de soleil dans nos rencontres», rapporte l'abbé Aimé-Rémi Mputu Amba, curé doyen de Sotteville-lès-Rouen.

    «Tu as déjà vu un curé à la retraite? Je travaillerai jusqu'à mon dernier souffle»

    Père Jacques Hamel

    «Malgré son âge avancé, il était toujours aussi investi dans la vie de la paroisse. On lui disait souvent, en rigolant ‘Jacques, tu en fais un peu trop, il serait temps de prendre ta retraite'. Ce à quoi il répondait , en riant, 'tu as déjà vu un curé à la retraite? Je travaillerai jusqu'à mon dernier souffle'. Pour lui, partir au moment où il célebrait la messe, c'est une forme de consécration, malgré les circonstances dramatiques».

    Sur la lettre paroissiale de juin 2016, le père Jacques Hamel avait signé un mot: «(...) Puissions-nous en ces moments entendre l'invitation de Dieu à prendre soin de ce monde, à en faire, là où nous vivons, un monde plus chaleureux, plus humain, plus fraternel (...)»...

    «Nos communautés religieuses travaillaient souvent ensemble. Depuis 18 mois, et le début des attentats en France, nous avions eu des réunions, dans le comité interconfessionnel, et nous communiquions beaucoup», assure Mohammed Karabila, président du Conseil régional du culte musulman de Normandie qui décrit le père Jacques Hamel comme «un homme de paix, de religion, avec un charisme certain. Une personne qui a dédié sa vie à ses idées et à sa religion. Il a sacrifié sa vie pour les autres».

    « Pause pour un temps indeterminé.MERCI PERE JACQUES »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    7
    Jeudi 28 Juillet 2016 à 10:15

    Bonjour Nani

    Alors que nous sommes sous le choc  de l'assassinat d'un prêtre de 86 ans, je m'associe de tout coeur avec douleur  de la communauté catholique courage.

    Dieu est UNIVERSEL

    Car Dieu n'est pas une religion mais un Dieu vivant et un Dieu d'amour. 

    Jésus est aussi venu dans le monde pour nous apprendre à aimer.

    Que Dieu vous bénisse

    6
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 19:32

    Mes Amis,

    Je n'ai pas connu personnellement le père Jacques Hamel,

    mais un prêtre qui vivais comme lui en donnant tout même trés âgé.

    J'ai vécu par contre une grande force lors de sa mort, le jour où le père Jacques

    est décédé. J'avais des doutes et elles se sont disues comme une goute

    d'essence dans la mer. Priez-le c'est un saint que Dieu a choisi pour nous dire

    comme un prêtre peut faire du bien même aprés sa mort. 

    Je suis le JMJ sur K T O et suis prise par cela. Je reviendrai. Bisous votre

    amie nani qui vous embrasse

    5
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 09:31

    Merci Ana pour ce beau témoignage,c'est gentil

    4
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 09:04

    Bonjour Ana,

    merci pour ce merveilleux hommage que tu as rendu au père Hamel... 

    Bons baisers

    3
    philippe
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 08:54

    je voudrais communiquer avec ceux qui ont connu de pres ou moins de pres avec le pere Jacques Hamel

    signé philippe du Havre

    2
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 06:26

    Comme toujours ce sont le innocents qui paient, il est beaucoup plus simple d'égorger un agneau que d'égorger un lion

    Amicalement

    Claude

    1
    Mardi 26 Juillet 2016 à 22:39

    Bonsoir mon amie Nani,

    cette nouvelle de ce nouvel attentat, a été un nouveau trop plein de douleur, pour tous ceux qui ont subi ces atrocités.

    Mais de lire ta page est une immense consolation pour moi. Cet article est magnifique, j'en suis toute émue et te remercie de l'avoir fait, avec cette sincérité qui t'habite toujours!

    J'ai un peu rompue ma pause pour une bonne cause. Mais j'ai un tut petit peu de temps ce soir, les grandes ne sont pas là, mais chez le tonton clé maternel et elles voient aussi un peu leurs dues cousines de ce coté là. Elles reviennent demain midi.

    A leur place c'est mon petit fils qui est venu faire les grosses courses à Auchan, grosses car toute la troupe arrive 6 demain, mon fils après-demain, ma fille vendredi et son mari dimanche soir (car aussitôt arrivée elle part samedi soir aux 40 ans d'une copine (de l'époque du CE1). Puis nous retrouve le dimanche après-midi.

    Bon je retourne à ma pause. Je devais m'avancer en cuisine, mais suis trop fatiguée.

    A bientôt mon amie, vers le 7 août, une semaine de liberté. 

    Je t'embrasse de toute mon amitié et affection.

    PS: connaissais-tu personnellement ce prêtre?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :