• FÊTE SUR LA TERRE ET DANS LES CIEUX

     

                                                                                  

          MEDITATION DE NOËL                

             

    « Je viens vous annoncer une bonne nouvelle, une grande joie pour tout le peuple »

          Il fait très froid sur terre. Les cieux sont brodés d’étoiles qui se devinent seulement sur le fond bleu foncé de la voûte céleste inondée de ténèbres. Sur la terre, une des plus petites étoiles de l’immense système planétaire, sont en train de se produire cette nuit des prodiges qui étonnent les anges… : un Dieu qui, par amour pour l’homme, descend humilié dans la chair mortelle, et naît d’une femme dans une des étoiles les plus petites, une des plus froides, sur la terre…


          Les hommes ont aussi de la glace dans leur cœur. Personne n’accourt assister au miracle de la naissance de Dieu. Le monde entier se réduit seulement à une femme appelée Marie, à un homme aux yeux bleus, qui s’appelle Joseph, et à un enfant nouveau-né, qui, enveloppé dans des langes, ouvre ses yeux pour la première fois sous le souffle chaud d’un âne et d’un bœuf, reposant sur une poignée de paille que la pauvreté de Joseph, la sollicitude et l’amour de Marie lui ont procurée. Le monde entier dort, inconscient, dans le lourd sommeil de la chair. Il fait très froid cette nuit-là sur la terre de Juda. Les étoiles brodées dans les cieux sont les yeux des anges qui chantent « Gloire à Dieu dans les hauteurs ! », chant entonné pour Dieu, et entendu par quelques bergers qui surveillent leurs troupeaux et accourent adorer, avec leur âme d’enfant, Jésus qui vient de naître. C’est la première leçon de l’amour de Dieu…

          Bien que mon âme n’ait ni la chasteté de Joseph ni l’amour de Marie, j’ai offert au Seigneur mon absolue pauvreté de tout, mon âme vide. Si je ne lui ai pas entonné des hymnes comme les anges, j’ai essayé de lui chanter quelques refrains de bergers, la chanson du pauvre, de celui qui n’a rien ; la chanson de celui qui ne peut offrir à Dieu que misères et faiblesses. Mais qu’importe, car les misères et les faiblesses offertes à Jésus avec un cœur vraiment amoureux sont acceptées par lui comme si elles étaient des vertus. Grande, immense est la miséricorde de Dieu ! Ma chair mortelle n’entend pas les louanges du ciel, mais mon âme devine que, aujourd’hui aussi comme alors, les anges regardent étonnés la terre, et entonnent le « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur terre aux hommes de bonne volonté ! »

    _frère Rafael Aznair_
           

     

    Mes Amis, je vous souhaite un NOËL plein de Chaleur de l'Amour avec vos familles, amis. Et si jamais il y a quelqu'un qui devait le passer seul. Je sais que Jésus sera avec.

    Remercion Jésus de ce qu'il a volut passer sur notre terre,

    pour se faire l'un parmi nous.

    Je vous embrasse à TOUS sans exception....Toul le net aussi.

    FELIZ NAVIDAD !

        Heureuse fête de NOËL ! 

     

     

     

     

    GOD BLESS YOU TO

    « UN GRAND MERCI MES AMISQUE NOS COEURS SOIENT EN FÊTE »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 16:51

    <br/><a href="<a href=http://oi42.tinypic.com/2jcidl.jpg" target="_blank">View Raw Image</a>" width="600" height="419"/>

    Bonsoir Nani, ton article sur la naissance de Jésus est très beau... Bonne soirée, gros bisous

    2
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 11:47

    Superbe photo où l'Amour rayonne! Bonne journée nani ! Je reviens te lire ce soir! Bisous pour toi!

    1
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 08:31

    Bonjour Nani, je reviendrai plus tard pour lire la suite.. Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :