• FÊTE DU SAINT NOM DE JESUS

     

     

     

    L'Église fête : Le très Saint Nom de Jésus


    Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 1,29-34.

     

    Le lendemain, voyant Jésus venir vers lui, Jean déclara : « Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde ;
    c’est de lui que j’ai dit : L’homme qui vient derrière moi est passé devant moi, car avant moi il était.
    Et moi, je ne le connaissais pas ; mais, si je suis venu baptiser dans l’eau, c’est pour qu’il soit manifesté à Israël. »
    Alors Jean rendit ce témoignage : « J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et il demeura sur lui.
    Et moi, je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau m’a dit : “Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, celui-là baptise dans l’Esprit Saint.”
    Moi, j’ai vu, et je rends témoignage : c’est lui le Fils de Dieu. »

     

    « Voici l'Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde »

     

    Mes Amis, l'église fête en ce jour le Saint nom de Jésus.

    « Voici l'Agneau de Dieu », dit Jean Baptiste. Jésus ne parle

    pas, c'est Jean le Précurseur qui dit tout.

     

    Jésus Christ. Il est venu pour épouser la nature humaine ; il

    n'a rien dit lui-même, il n'a fait que se présenter. C'est Jean,

    l'ami de l'Époux (Jn 3,29), qui a mis dans sa main celle de

    l'Épouse, en d'autres termes, le cœur des hommes qu'il a

    persuadés par sa prédication. Alors Jésus Christ les a reçus

    et les a comblés de tant de biens qu'ils ne sont plus revenus

    à celui qui les lui avait amenés... à Jean le Baptiste.

     

     

    Bonne fête Jésus !

     

     

    Quoi dire ? Merci de nous avoir sauvé.

    Combien des hommes et des femmes emploient ton

    nom ! Mais tu me diras : Mais pour toi nani, qui

    suis-je ? 

    Lorsque j'était petite tu étais mon petit frère. Je

    te prenais la main dans rue. Puis surtout lorsque je

    savais que maman allait me gronder. 

    Lorsque je fus ma Communion et que je pus te 

    recevoir dans mon corps. J'Aimais venir à l'eglise.

    Surtout lorsque dans la nuit, la lumière rouge me

    disait que tu étais la dans ta petite maison.

    Lorsque à 11ans maman partit avec toi, je ne parla

    à personne, je suis venue pleurer à la chapelle.

    Je ne serais pas venue à toi parce que un livre

    disait de le faire. Pas non plus si on m'avais obligé.

    C'est parce que je t'Aimais déjà. Parce que tu

    avais mis cet Amour dans mon coeur d'enfant. Tu

    ne m'as jamais forcé à rien. Et lorsque plus grande,

    je suivais mon chemin, tu t'arragais pour me retrouver

    là où j'étais.

    Toute ma vie j'ai désiré être qu'à toi. Et même

    lorsque mon coeur voulait se remplir des autres amours,

    jamais je ne te quittais. Tu as été bien patient avec moi.

    J'Aimais la solitude des Monastères et à chaque fois,

    tu me voulais dehors...avec tous les frères du monde.

    Je ne l'ai pas accepté facilement, mais le jour

    et à l'heure 14h d'un lundi, où tu m'a fait savoir

    que t'Aimer vraimer c'était aller là où tu me

    voulais, j'ai laissé tout de suite l'Amour de mon

    cher Carmel. Car l'Aimer si fort c'était te donner

    la deuxième place. Tu sais toutes ses choses, mais 

    je veux les partager. Car tu es UNE PERSONNE.

    Je ne suis pas un exemple de chrétienne. Je me suis

    éloigné un peu de ton église; je devais pardonner.

    " Lorsque tu as quelque chose avec ton frère va

    d'abord te réconcilier avec lui, puis viens."  

    Voilà mon Jésus bien-Aimé, je vais tâcher de 

    me retirer plus souvent avec toi, coeur à coeur.

    En ce jour de ta fête je t'offre comme cadeau

    mon coeur d'enfant. Ne permet pas que rien ni

    personne m'éloigne de toi. 

    Si je devais écrire l'histoire entre toi et moi...

    il faudrais des livres ! Mais ils auraient tous le 

    même tître : La Miséricorde de Jésus envers nani

     

    Tu sais tout, tu sais que je t'Aime

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    QUE JESUS NOUS

     

    BENISSE ET NOUS 

     

    GARDE

     

    FÊTE DU SAINT NOM DE JESUS

     

    « DEMEURER EN JESUSMANIFESTATION DE JESUS »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Dimanche 4 Janvier 2015 à 10:30

    Bonjour Nani,

    La véritable église du Seigneur est dans notre cœur, c’est là que nous lui rendons un culte par la prière et l’adoration. Les églises qui sont sur les places de nos villes et villages servent à l’édification des chrétiens.

    La communion est le rite naturel qui précède la communion spirituelle qui seule est la véritable nourriture de l’âme. Je te souhaite un bon dimanche Nani dans la paix et la joie de notre Seigneur.

    Ton frère en Jésus Christ.
    Gilbert.

    1
    Dimanche 4 Janvier 2015 à 09:55

    Bonjour Ana, merci de nous raconter ta vie avec Jésus... Tu consacre ta vie au service de Jésus....

    Cet après midi, nous allons visiter un village situé au dessus de Nice avec Jérémy, Valérie,  le beau frère de Sylvie et sa femme...Je ferai des photos...

    Bon dimanche, gros bisous 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :