• FÊTE DE SAINT JOSEPH EPOUX DE LA VIERGE MARIE

    C'est bien une belle fête. Dans les Évangiles on parle en deux occasions sur lui, cependant, il a eu un grand rôle comme époux de la Vierge Marie et père adoptif de Jésus. J'ai profité de mon passage sur Paris et je suis allé à la Messe ce matin. Vous étiez tous dans cette prière                                                        

    Une grand fête pour l'Église


    Saint Joseph avec l’Enfant-Jésus par Bartolomé Esteban Murillo vers 1665-1666 (Musée des Beaux- Arts à Séville, Espagne)
    Saint Joseph avec l’Enfant-Jésus par Bartolomé Esteban Murillo vers 1665-1666 (Musée des Beaux- Arts à Séville, Espagne)
    J’ai été baptisé à la paroisse de saint Joseph en Beauce et j’ai toujours eu une grande dévotion à saint Joseph. Je me rappelle avec nostalgie les invocations chantées à saint Joseph, protecteur des maisons religieuses à la fin de la prière du soir durant mes études classiques comme pensionnaire. C’est pourquoi, je suis heureux de présider cette messe du premier anniversaire du décès de notre confrère l’abbé Edmond Labrecque en la fête de saint Joseph, travailleur. Cette fête, introduite dans l'année liturgique par le pape Pie XII en 1955, nous permet de nous laisser toucher par cet humble artisan et travailleur fut saint Joseph. Les mots de la préface qui lui est consacrée au début de la Prière eucharistique m’ont inspiré les réflexions qui suivent. 

    I – L’homme juste que tu donnas comme époux à la Vierge Marie 

    Joseph est reconnu ici comme un homme juste. La richesse de ce terme dépasse l’usage qui en est fait lorsqu’il est appliqué au domaine financier. Dans la Bible le juste est quelqu’un d’accompli, un être épanoui et ouvert. Le juste est loué parce qu’il ne se regarde pas d’abord lui-même. Il porte avant tout son regard sur Celui qui l’a fait et qu’il sert : Dieu son créateur et son protecteur. 

    Dire que Joseph fut un homme juste, c’est le situer dans un environnement où ce n’est pas d’abord ce que tu fais, ce que tu gagnes, ce que tu réalises qui compte, mais c’est ce que tu es. C’est mettre de l’avant non pas le faire mais l’être. C’est pourquoi, l’humble artisan, le charpentier, que fut Joseph peut servir de modèle à tous les travailleurs et travailleuses qui demandent avec raison dans notre monde d’être reconnus dans leur dignité de personne humaine et de ne pas être traités seulement comme un ressource interchangeable des entreprises où ils deviennent hélas! parfois une simple monnaie d’échange. 

    Joseph, l’homme juste, ne s’est pas renfermé sur lui. Il a accueilli, comme le raconte saint Luc dans son évangile, Marie de Nazareth comme épouse. Il a épousé en elle non seulement la jeune fille qu’il aimait, mais le destin que Dieu lui préparait. Ce qui l’amena à devenir comme le dit la préface à laquelle je me référais tout à l’heure « le serviteur fidèle et prudent à qui tu confias la sainte Famille ». 









    « VENONS PUISER A LA SOURCE D'EAU VIVE !LE PROPHETE DANIEL... un peu de son histoire pour tous »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    3
    maylie
    Mardi 8 Octobre 2013 à 17:43
    maylie

    Coucou Anna

    tu va bien?

    belle image que tu as mis,en plus la couleur jaune,couleur du soleil,waouh...

    2
    Mercredi 20 Mars 2013 à 09:47

    Bonjour Ana, le soleil brille dans un ciel bleu azur pour honorer la venue du printemps... c'était hier l'anniversaire de ma maman, elle aurait eu 99 ans... Bonne journée, gros bisous

    1
    Mardi 19 Mars 2013 à 09:00

    Bonjour Ana, j'espère que la visite chez ton docteur s'est bien passée... Le ciel est chargé de gros nuages mais le soleil a l'air de vouloir montrer le bout de son nez... Bonne journée, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :