• FETE DE SAINT JOSEPH

     

    Texte de l'Évangile (Mt 1,16.18-21.24a)

     Jacob engendra Joseph, l'époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l'on appelle Christ (ou Messie). Voici quelle fut l'origine de Jésus Christ. Marie, la mère de Jésus, avait été accordée en mariage à Joseph; or, avant qu'ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l'action de l'Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, ne voulait pas la dénoncer publiquement; il décida de la répudier en secret. 

    Il avait formé ce projet, lorsque l'ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit: «Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse: l'enfant qui est engendré en elle vient de l'Esprit Saint; elle mettra au monde un fils, auquel tu donneras le nom de Jésus (c'est-à-dire: Le-Seigneur-sauve), car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés». Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l'ange du Seigneur lui avait prescrit: il prit chez lui son épouse.

     

     

    Extraits de l’homélie du pape Jean-Paul II (24 mars

    1985)

    1. Tu es mon Père... et le rocher de mon salut (Psaume LXXXVIII 27). Avec ces paroles de la Liturgie d'aujourd'hui je désire, ensemble avec vous, chers Frères et Sœurs, adorer la Paternité de Dieu dans la grande et humble figure de l'époux de la Très Sainte Vierge, que nous commémorons en ce dimanche qui suit immédiatement sa fête (...)

    J'ai conclu un pacte avec mon élu. Je me suis lié par serment à David, mon serviteur : J'affermirai ta race à perpétuité... (Psaume LXXXVIII 4-5) Le Psalmiste parle de David-roi, mais la liturgie indique Joseph de Nazareth, le charpentier. Dieu a conclu avec lui une alliance particulière, que l'Eglise compare avec celle de Dieu avec Abraham et David.

    Le Dieu de l'Alliance dit à Abraham : Je te rendrai père d'une multitude de peuple (Genèse XVII 5). Et à Joseph de Nazareth Dieu dit : je t'ai fait père... le père de mon Fils ! Devant les hommes j'ai fait de toi le père de Celui qui fut conçu du Saint-Esprit - de toi, qui comme Abraham eut foi en espérant contre toute espérance (Romains IV18 ; cf. Genèse XV 6). Et en cette foi tu as accueilli sous ton toit Celui qui fut Espérance et Attente de tous les peuples : Jésus, fils de Marie. Par la solennité d'aujourd'hui l'Eglise professe et loue cette particulière alliance dans la Paternité, à laquelle Joseph de Nazareth a eu part encore plus qu'Abraham.

     

    3. Abraham crut contre toute espérance au fait de pouvoir devenir père d'une multitude de peuple - contre toute espérance parce que, humainement, il ne pouvait attendre un fils. Joseph crut que à son côté aurait lieu l'accomplissement de l'Espérance. Il crut que par l'opération du Saint-Esprit Marie, son épouse promise, la Vierge de Nazareth, était devenue mère avant qu'ils eussent habité ensemble (Matthieu I 18).

    Voici les paroles du Messager de Dieu auxquelles crut Joseph : Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre Marie pour femme, car l'enfant qu'elle a conçu vient de l'Esprit Saint. Elle va mettre au monde un fils à qui tu donneras le nom de Jésus,car il sauvera son peuple de ses péchés (Matthieu I 20-21). Comme elles sont proches ces paroles de l'annonciation de l'Ange, entendues par Joseph, de celles de l'annonciation qu'avait entendues Marie ! Elles se complètent réciproquement et expliquent ensemble le mystère divin de l'Incarnation du Verbe, Fils de Dieu.

     

    4. Joseph, qui avait cru à ces paroles, conclut avec Dieu une Alliance particulière : l'Alliance dans la Paternité. Par la suite, il devait savoir ce que signifiaient dans sa vie et dans sa vocation les expressions du Psaume : Il m'invoquera : Tu es mon Père (Psaume LXXXVIII 27). De fait Jésus l'appelait ainsi. Et tous disaient de même, appelant Jésus le fils du charpentier (Matthieu XIII 55). Et lui, Joseph, savait que ces paroles se référaient au Père Eternel, Créateur du ciel et de la terre.

    Il savait que s'était accomplie l'Alliance la plus sacrée. Il savait que sa pauvre maison de Nazareth avait été remplie de l'insondable mystère de la Paternité divine, dont lui même, Joseph, était devenu le dépositaire le plus proche et le serviteur fidèle. Lui, l'époux de Marie, la servante du Seigneur. Et quand chaque jour il s'approchait de son établi de travail, il savait que son travail faisait une seule chose avec le mystère de la Famille dans laquelle le fils Eternel de Dieu était devenu un enfant. Il savait et croyait, il eut foi espérant contre toute espérance.


    MON GRAIN DE SEL...

     

     

     

    JPG - 86.3 ko

    Je vous salue, Joseph,

    Vous que la grâce divine a comblé,

    le Sauveur a reposé dans vos bras et grandi sous vos yeux,

    Vous êtes béni entre tous les hommes,

    Et Jésus, l’Enfant divin de votre virginale épouse est béni.

    Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu,

    Priez pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail,

    Jusqu’à nos derniers jours,

    Et daignez nous secourir à l’heure de notre mort.

    Amen.

    « N'AGISSEZ PAS SELON SES OEUVRESJ'AVAIS UNE AMIE... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Mercredi 19 Mars 2014 à 20:38

    Que du bonheur ce soir en te lisant. tu es mon soleil.

    Quand j'ai mis cette chanson c'est à toi que j'ai pensé ma Nani.

    Si tu es passé ce soir c'est qu'il y a du mieux. J'en suis ravie.

    Je te souhaite une bonne nuit sous les étoiles qui tomberont sur toi en bonnes ondes. Mille bisous tite soeur...*J*...

    1
    Mercredi 19 Mars 2014 à 19:56

    bonne soiree petite Ana, 

     merçi de me donner de tes nouvelles, super si tu vas mieux..

     je reviendrai te lire, 

     je suis un peu fatiguee ce soir..

     avec toute mon amitié, bisous a toi..valy.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :