• ET SI L'ON PARLAIT... ET MERCI

     


    Thérèse Martin, en habit de carmélite, à Lisieux

    Thérèse !

    C'est elle qui m'aide à comprendre ce qui se passe dans mon âme. Pourquoi dans le combat, j'ai parfois l'envie de me laisser glisser. C'est très longtemps après que des personnes connues acceptent de comprendre. 

    Ce n'est pas évident de comprendre ce qui pour moi est souffrance et pour les autres, juste une épreuve. Ah, c'est que cela !

    Quel respect devant la souffrance !!!

    Elle m'avait touché la mort de l'artiste Dalida. Combien des choses dites à son sujet. Encore aujourd'hui... Les "dames" de la Madeleine ne voulaient pas qu'elle ait un office chrétien. Mais qui sommes-nous pour juger sur la vie d'une personne? Sur sa souffrance ?

    Je voulais m'entretenir un peu avec vous. Il y a ceux qui m'ont "connu " depuis 2009. J'ai caché jusqu'à mon hospitalisation mon mal. Je trouve que un blog, pour moi, est un espace libre où on peut se livrer ou pas. Je vois comme Pte Fleur souffre et l'exprime. Pour moi ça c'est touchant. 

    Je voudrais vous demander des excuses. Parfois j'ai mes idées bien arrêtes. Je ne pense pas vous avoir fait de la peine...en tout car pas volontairement. Je vous remercie aussi de ce que chacun m'apporte. Merci à chacun. nani mon petit nom pour les amis

    Jesus et moi

    Thérèse a connu l’épreuve de la foi, et en ce sens, on peut dire qu’elle a précédé notre époque. Et surtout, elle a connu cette épreuve pour les autres, dans la Communion des Saints, et non pour sa propre sainteté.

    Elle écrit à Mère Marie de Gonzague :« Lorsque je veux reposer mon coeur fatigué des ténèbres qui l’entourent par le souvenir du pays lumineux vers lequel j’aspire mon tourment redouble, il me semble que les ténèbres empruntant la voix des pécheurs me disent en se moquant de moi : Tu rêves la lumière… Tu rêves la possession éternelle du Créateur de toutes ces merveilles… avance, avance, réjouis-toi de la mort qui te donnera non ce que tu espères, mais une nuit plus profonde encore, la nuit du néant »(1

    « ACCOMPAGNER NOTRE PAPE BENOÏT VIIMON SEIGNEUR ET MON PERE ! »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    4
    Jeudi 28 Février 2013 à 12:52
    Pascaline86

    Bonjour Ana, la souffrance moral et physique j'ai connu ça, je n'ais pas à te juger au contraire, c'est bien de pouvoir l'exprimer ainsi sur ton blog, mon blog, est un refuge, une délivrance pour publier mes poèmes, mon vécu et mon expérience perso, de mon combat contre mes souffrances, de mon obésité, une sorte de thérapie...

    Aujourd'hui, je suis fatiguée, avec les visites que j'ai eu hier de mes neveux, nièces et d'un ami, j'ai pas dormir la moitié de la nuit cette nuit, je pense que je vais être raisonnable, une petite sieste s'impose...Gros bisous...Pascaline...

    3
    Jeudi 28 Février 2013 à 09:55

    Bonjour Nani, il y a longtemps que l'on se connaît et tu sais combien je t'aime... et combien je compatis de tes souffrances morales et physiques... Courage chère petite amie, Jésus est avec toi et te soutient dans ton combat... Bon jeudi, gros bisous

    2
    Jeudi 28 Février 2013 à 08:55
    maylie

    Bonjour Anna

    pour moi tu es une amie de coeur,tu a su être la au divers moments,tu ne m'a pas fait de peine,bien au contraire,j'aime ton humour,quand tu la dilues sur différends blogs,et tu sais que si tu as besoin de parler,tu as mon numéro,fixe et portable

    courage ma belle

    bisous

    1
    Mercredi 27 Février 2013 à 19:31
    Gilbert

    Bonsoir Nani,

     

    La souffrance de l’homme, qu’elle soit physique ou mental, ou les deux à la fois, détruisent. Pourtant, les souffrances de Christ sur la croix ont vaincu la mort. Blessé dans son cœur, et dans son corps, par le péché des hommes, et du monde qui le crucifiait, “Jésus dit : Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font.” Mort où est ta victoire ? Christ ressuscité a vaincu la mort, par son amour pour nous. Si nous croyons en l’amour de Dieu, quoi qu’il puisse nous arriver, le Seigneur sera toujours avec nous, jusqu’au jour où nous serons avec Lui dans son Royaume.

     

    Demandons au Seigneur que nos souffrances deviennent une victoire, sur le mal et la mort qui veulent nous perdre. Seigneur augmente en nous la foi en ta Parole.

     

    A bientôt, et courage Nani, ton frère Gilbert qui t’aime en Jésus Christ notre Seigneur.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :