• EST-IL PERMIS DE FAIRE LE BIEN ?

     

    Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 3,1-6.

     

    En ce temps- là, Jésus entra de nouveau dans la synagogue ; il y avait là un homme dont la main était atrophiée.
    On observait Jésus pour voir s’il le guérirait le jour du sabbat. C’était afin de pouvoir l’accuser.
    Il dit à l’homme qui avait la main atrophiée : « Lève-toi, viens au milieu. »
    Et s’adressant aux autres : « Est-il permis, le jour du sabbat, de faire le bien ou de faire le mal ? de sauver une vie ou de tuer ? » Mais eux se taisaient.
    Alors, promenant sur eux un regard de colère, navré de l’endurcissement de leurs cœurs, il dit à l’homme : « Étends la main. » Il l’étendit, et sa main redevint normale.
    Une fois sortis, les pharisiens se réunirent en conseil avec les partisans d’Hérode contre Jésus, pour voir comment le faire périr.

     

     

     

    Mes Amis cet évangile nous interroge.

    Les pharisiens regardent non pas pour voir le bien, mais

    pour surprendre si le jour du Sabbat Jésus allait

    guérir un malade. Pour eux au jour de Sabbat, n'était

    pas permit de faire des guérisons. Quelle hypocrisie !

    Ils se croyaient les serviteurs de la loi et leur

    coeur était fermé à l'Amour.

    Faire du bien c'est au contrair, ouvrir son coeur à son

    frère.

    Je me souviendrai toute ma vie la rencontre d'un homme.

    Je l'ai trouvé recroquevillé par le froid et la peur.

    Je n'avais jamais vu un être aussi désespéré. Et lorsque 

    je me suis approché il m'a dit " j'ai peur "

    Normalement je devais rentrer chez moi car il était assez

    tard. J'aurais du avoir peur, cependant quelque chose

    me disait de rester. Je n'ai fait grand chose, car même

    sur les Champs Elysées vers une heure du main, tous les

    cafés étaient fermés. Et lorsque j'ai trouvé un en face

    d'une boîte de nuit, je me suis fait insulté. Et cet homme

    que j'avait retrouvé tremblant de peur, s'interposait pour

    me défendre. Je ne lui ai pas posé des questions

    et lui non plus. Je suis resté pour l'accompagner jusqu'à

    l'ouverture du metro à 5 heures. Il faisait très froid,

    cependant lorsque je rentrais chez moi, j'avait une joie

    inmense. La fraternité lui avait restitué sa force.

     

    Mes Amis que c'est grand le pouvoir de notre coeur.

    Cela personne peut nous l'enlèver. 

    Lorsque on fait du bien, ce nous qui recevons le plus.

     

     

     

    Mon frère je ne sais pas qui tu es, mais voici ma main.

    Merci de m'avoir donné la joie de te connaître

     

    Douze pépites sur la paix et la fraternité - Zenit

    « La fraternité, fondement et route pour la paix »

     

     

     

     

    visage

     


    « On rencontre beaucoup de visages dans le monde, mais certains d'entre eux pénètrent dans notre esprit presque à notre insu. Ce n'est pas à cause de leur beauté qu'ils s'imposent à nous, mais plutôt à cause d'une autre qualité. Dans la plupart des visages la nature humaine ne transparaît pas, mais il s'en trouve cependant où cette qualité mystérieuse, intérieure, se manifeste spontanément. Alors ce visage-là se fait remarquer entre mille autres et s'imprime tout à coup dans l'esprit. »

    Rabindranath Tagore.

     

     

     

    AIME !!!!!!

     

     

    EST-IL PERMIS DE FAIRE LE BIEN ?

     

     

    « S'IL ME MANQUE L'AMOUR, JE SUIS RIENLE SILENCE SONORE »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 14:09

    Coucou ben alors tu m'apelles plus?bon c'est pas important...il faut toujours suivre la voix de son coeur,savoir tendre la main 

    repose toi 

    2
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 09:11

    Bonjour Ana, bel article sur la façon de tendre la main à son prochain... Je vois que tu es fatiguée en ce moment, reposes-toi bien et tu viendras sur les blogs une autre fois..

    Bon jeudi, gros bisous

    1
    Mercredi 21 Janvier 2015 à 20:56

    JE VIENDRAI DEMAIN VOUS VISITER, SUIS UN PEU FATIGUE

    Merci !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :