• DONNONS LE MEILLEUR DE NOTRE VIE AU SEIGNEUR

    Comme d'habitude ma pag a disparue.

    La porte a sonné et c'était les Témoins de J.

    Je n'ai pas l'habitude de fermer ma porte. 

    Alors on a discuté sur Dieu.

    ********************************************** 


    Le jeudi de la 13e semaine du temps ordinaire

    Livre de la Genèse 22,1-13.15-19. 
    Dieu mit Abraham à l'épreuve. Il lui dit : « Abraham ! » Celui-ci répondit : « Me voici ! » 
    Dieu dit : « Prends ton fils, ton fils unique, celui que tu aimes, Isaac, va au pays de Moriah, et là tu l'offriras en sacrifice sur la montagne que je t'indiquerai. » 
    Abraham se leva de bon matin, sella son âne, et prit avec lui deux de ses serviteurs et son fils Isaac. Il fendit le bois pour le sacrifice, et se mit en route vers l'endroit que Dieu lui avait indiqué. 
    Le troisième jour, Abraham, levant les yeux, vit l'endroit de loin. 
    Abraham dit à ses serviteurs : « Restez ici avec l'âne. Moi et l'enfant nous irons jusque là-bas pour adorer, puis nous reviendrons vers vous. » 
    Abraham prit le bois pour le sacrifice et le chargea sur son fils Isaac ; il prit le feu et le couteau, et tous deux s'en allèrent ensemble. 
    Isaac interrogea son père Abraham : « Mon père ! - Eh bien, mon fils ? » Isaac reprit : « Voilà le feu et le bois, mais où est l'agneau pour l'holocauste ? » 
    Abraham répondit : « Dieu saura bien trouver l'agneau pour l'holocauste, mon fils », et ils s'en allaient tous les deux ensemble. 
    Ils arrivèrent à l'endroit que Dieu avait indiqué. Abraham y éleva l'autel et disposa le bois, puis il lia son fils Isaac et le mit sur l'autel, par-dessus le bois. 
    Abraham étendit la main et saisit le couteau pour immoler son fils. 
    Mais l'ange du Seigneur l'appela du haut du ciel et dit : « Abraham ! Abraham ! » Il répondit : « Me voici ! » 
    L'ange lui dit : « Ne porte pas la main sur l'enfant ! Ne lui fais aucun mal ! Je sais maintenant que tu crains Dieu : tu ne m'as pas refusé ton fils, ton fils unique. » 
    Abraham leva les yeux et vit un bélier, qui s'était pris les cornes dans un buisson. Il alla prendre le bélier et l'offrit en holocauste à la place de son fils. 
    Du ciel l'ange du Seigneur appela une seconde fois Abraham : 
    « Je le jure par moi-même, déclare le Seigneur : parce que tu as fait cela, parce que tu ne m'as pas refusé ton fils, ton fils unique, 
    je te comblerai de bénédictions, je rendrai ta descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel et que le sable au bord de la mer, et ta descendance tiendra les places fortes de ses ennemis. 
    Puisque tu m'as obéi, toutes les nations de la terre s'adresseront l'une à l'autre la bénédiction par le nom de ta descendance. » 
    Alors Abraham retourna auprès de ses serviteurs et ensemble ils se mirent en route pour Bershéba ; et Abraham y habita. 

    MON PERE

    Nos pouvons trouver ce texte difficile a lire.

    Cependant il termine bien j'histoire d'Abraham !

    Je m'adresse ce soir aux jeunes.

    Lorsque Dieu nous appelle, nous sommes HEUREUX.

    Comme je vous l'ai partagé un jour, on part 

    comme la poudre d'escampette.

    Mais nous voyons dans l' histoire d'Abraham,

    comme son coeur est attaché à Dieu.

    Tout son être est " ME VOICI "

    Chez cet homme, c'est une conntinuation des Oui

    au Seigneur.

    Il peut arriver,

    que ce OUI, nous demande de nous dire NON

    à nos projets...mêmes saints.

     

    MON PERE

    J'aimais beaucoup, et je l'aime un ordre religieux.

    Je vis de son esprit.

    Mais j'insistait et voulait à tout prix entrer.

    Je croyais que cela était la volonté de Dieu.

    Un jour en fessant mon repassage,

    J'écoutais une radio chrétienne.

    Je ne me souviens pas ce que le predicateur dissait.

    Mais tout d'un coup ! 

    J'entend dans mon coeur cette question :

    ET MOI ? M'AIMES TU PLUS QUE LE CARMEL ?

    Ma réponse fut tout suite, 

    MAIS OUI SEIGNEUR, TU VAUX POUR MOI PLUS QUE LE CARMEL 

     Quelques jours aprés, depuis la Basilique du Sacré Coeur de Paris,

    J'écrivais à la Cté ma resolution de rester dans le monde.

    Cela me coutais.

    Mais je peux vous dire, que j'experimentais une joie profonde

    dans mon coeur. Ce OUI correspondait à un autre

    appel. Mais je ne le savais pas. 

     

    MON PERE

     

    C'est pour cela, qu'il est important, d'avoir un petit coin prière.

    Jésus parle partout...mais surtout dans le silence.

    Le Silence dans nous jours est un luxe...

    où une sorte d'ennuiement pour certain.

     

    PREPAREZ BIEN CES JOURNES DE LA JEUNESE 

    au tour de François Pape.

    J M J à Madrid !  Pour vous tous les jeunes !!! 

     

     GOD BLESS YOU...TO !!!

    MON PERE

    « POUR LES MALADES...AYEZ COURAGE ...LA CONFIANCE ET RIEN QUE LA CONFIANCE »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    3
    Maylie83 Profil de Maylie83
    Vendredi 5 Juillet 2013 à 09:05

    Bonjour Anna

    quel beau texte que tu présentes,et oui,il est important de prier de se retrouver seul avec Dieu,avec Jésus

    Belle journée ma copinette ,tu es pleine d'amour,ça se ressens et en même temps pleine d'humour

    gros bisous

    2
    Vendredi 5 Juillet 2013 à 08:30

    Bonjour Ana, quel bel article... J'ai passé un bon moment avec Thérèse et Michel... Puisque tu es très croyante fais des prières pour lui afin qu'il respire mieux... C'est très pénible de le voir souffrir.. Bonne journée chère petite Ana, gros bisous

    1
    Vendredi 5 Juillet 2013 à 00:26

    Merci Ami pour ton regard !

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :