• DIMANCHE DE LA JOIE

     

     

     

     

    DIMANCHE DE GAUDETE 

     

     

    Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 1,6-8.19-28.

     

    Il y eut un homme envoyé par Dieu. Son nom était Jean.
    Il était venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui.
    Cet homme n'était pas la Lumière, mais il était là pour lui rendre témoignage.
    Voici quel fut le témoignage de Jean, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu ? »
    Il le reconnut ouvertement, il déclara : « Je ne suis pas le Messie. »
    Ils lui demandèrent : « Qui es-tu donc ? Es-tu le prophète Élie ? » Il répondit : « Non. - Alors es-tu le grand Prophète ? » Il répondit : « Ce n'est pas moi. »
    Alors ils lui dirent : « Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? »
    Il répondit : « Je suis la voix qui crie à travers le désert : Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. »
    Or, certains des envoyés étaient des pharisiens.
    Ils lui posèrent encore cette question : « Si tu n'es ni le Messie, ni Élie, ni le grand Prophète, pourquoi baptises-tu ? »
    Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l'eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas :
    c'est lui qui vient derrière moi, et je ne suis même pas digne de défaire la courroie de sa sandale. »
    Tout cela s'est passé à Béthanie-de-Transjordanie, à l'endroit où Jean baptisait.

     

     COUCHER DE SOLEIL SUR LA MER

     

    Prière de l'âme embrasée d'amour

    "Seigneur, Dieu, mon Aimé!
    Si tu te rappelles encore mes péchés pour ne pas faire ce que je te demande,
    fais en eux, mon Dieu, ta volonté : voici ce que, moi, je désire par-dessus tout.
    Exerce ta bonté et ta miséricorde, et tu seras connu en eux.

    Espères-tu mes œuvres pour exaucer, par ce moyen, ma prière ?
    Alors Toi, donne-les moi, et accomplis-les à travers moi.
    Et si tu n'attends pas mes œuvres,
    qu'espères-tu, mon très clément Seigneur ? Pourquoi tardes-tu ?

    Car enfin, c'est bien grâce et miséricorde que, par ton Fils, je te demande !
    Alors, prends mon obole puisque tu la désires,
    et donne-moi ce bien puisque toi aussi tu le veux.
    Qui pourra se libérer de ses façons et mouvements entravés,
    si Toi mon Dieu, tu ne l'élèves, jusqu'à toi, en pureté d'amour ?

    Tu ne m’enlèveras pas, mon Dieu, ce qu’une fois tu me donnas
    en ton Fils unique Jésus Christ : en lui tu m’as donné tout ce que je désire.
    Ainsi moi, je me réjouirai que tu ne tardes pas, si j’attends et j’espère.

    Miens sont les cieux et mienne la terre;
    Miens sont les peuples. Les justes sont miens, et miens les pécheurs.
    Les anges sont miens, et la Mère de Dieu et toutes les choses sont miennes.
    Et Dieu lui-même est mien et pour moi,
    Parce que Christ est mien et tout pour moi.
    Alors, que demandes-tu et que cherches-tu, mon âme ?
    Tien est tout cela, et tout est pour toi.

    Ne te mets pas à moindre hauteur, ni ne prête attention
    aux miettes qui tombent de la table de ton Père.
    Sors de chez toi et glorifie-toi en ta gloire.
    Cache-toi en elle et réjouis-toi :
    tu obtiendras les demandes de ton cœur."

    (Paroles de lumière et d'amour, 26) Saint Jean de la Croix

     

    Mes Amis, nous sommes dans ce dimanche, troisième  dimanche de

    l'avent. 

    Dimanche de Gaudete, de la JOIE.

    Mais au Carmel c'est aussi la fête de Saint

    Jean de la Croix fondateur des frères Carmes dèchausses avec Sainte Teresa

    d'Avila.

    Je vous invite avec joie, à lire ce qu'il a ecrit.

    Faisons notre cette prière ou poème car elle se transforme en

    écho de ce que nous ne pouvons pas exprimer, mais que nous

    posedons comme enfants que nous sommes de Dieu.

    Dans mon postulat je l'avait apprise par coeur tellement elle me

    parlait.  Rentrons déjà dans cette joie.

     

    « Mais tu dis encore : Puisque celui qu’aime mon âme est en moi, comment se fait-il que je ne le trouve, ni ne le sente ? C’est parce qu’il est caché et que tu ne te caches pas aussi pour le trouver et le sentir ; car celui qui doit trouver une chose cachée doit se cacher lui-même et pénétrer jusqu’à l’endroit où elle est et, quand il l’a trouvée, il est caché comme elle. » (St Jean de la Croix)

     

    allons nous cacher un peu avec celui que notre âme Aime

     

     croire

     

     

     

     

     

     

     

     

    DIEU DE TENDRESSE

     

    ET DE JOIE

     

     

     

    « NE CRAINS PAS, MOI JE VIENS A TON SECOURSLA GRÂCE DE NOËL »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Décembre 2014 à 09:40

    Bonjour Ana, contente de te retrouver sur le blog... Dieu nous apporte joie et réconfort !... Bonne journée, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :