• DIEU N'EST PAS UN AEROSOL MAIS UNE PERSONNE

     

     

    Paroles du pape François avant l'angélus

     

     

    Chers frères et soeurs,

    Bonjour! Ce matin, j'ai fait ma première visite dans une paroisse du diocèse de Rome. Je remercie le Seigneur et je vous demande de prier pour mon service pastoral pour cette Eglise de Rome qui a la mission de présider à la charité universelle.

    C'est aujourd'hui le dimanche de la Sainte Trinité. La lumière du temps pascal et de la Pentecôte renouvelle en nous chaque année la joie et la stupeur de la foi: reconnaissons que Dieu n'est pas quelque chose de vague, notre Dieu n'est pas un Dieu "aérosol", il est concret, ce n'est pas une abstraction, mais il a un nom: "Dieu est amour". Ce n'est pas un amour sentimental, émotif, mais l'amour du Père qui est à l'origine de toute vie, l'amour du Fils qui meurt sur la croix et ressuscité, l'amour de l'Esprit qui renouvelle l'homme et le monde. Penser que Dieu est amour nous fait tellement de bien, parce qu'il nous enseigne à aimer, à nous donner les uns aux autres comme Jésus s'est donné à nous et marche avec nous. Jésus marche avec nous sur la route de la vie.

    La Sainte Trinité n'est pas le produit de raisonnements humains; il est le visage par lequel Dieu lui-même s'est révélé, non pas du haut d'une chaire, mais en marchant avec l'humanité. Et Jésus lui-même nous a révélé le Père et il nous a promis l'Esprit Saint. Dieu a marché avec son peuple dans l'histoire du Peuple d'Israël et Jésus a toujours marché avec nous et nous a promis l'Esprit Saint qui est feu, qui nous enseigne tout ce que nous ne savons pas, qui nous guide intérieurement, nous donne de bonnes idées et de bonnes inspirations.

    Aujourd'hui, nous ne louons pas Dieu pour un mystère particulier, mais pour Lui-même, "pour son immense gloire", comme le dit l'hymne liturgique. Nous le louons et nous le remercions parce qu'il est Amour et parce qu'il nous appelle à entrer dans l'embrassement de sa communion qui est la vie éternelle.

    Confions notre louange aux mains de la Vierge Marie. Elle, la plus humble des créatures, est déjà arrivée, grâce au Christ, au but du pèlerinage terrestre: elle est déjà dans la gloire de la Trinité. C'est pourquoi Marie, notre Mère, la Madone, resplendit pour nous comme un signe d'espérance sûre. Elle est la Mère de l'espérance. Elle est aussi la Mère qui nous console, la Mère de la consolation et la Mère qui nous accompagne sur le chemin. Maintenant, prions la Madone tous ensemble, notre Mère qui nous accompagne sur le chemin.

    « CHAQUE FOIS QUE TU FAIS UN DON MONTRE UN VISAGE JOYEUXN'AIE PAS PEUR, LAISSE-TOI REGARDER PAR LE CHRIST ! »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    2
    chezmamielucette Profil de chezmamielucette
    Jeudi 30 Mai 2013 à 09:20

    Coucou Ana, j'aime beaucoup ton article et surtout la fin où tu parles de la Vierge..Bon jeudi chère petite amie, gros bisous

     

    1
    Maylie83 Profil de Maylie83
    Jeudi 30 Mai 2013 à 08:18

    bonjour Anna

    tu sais,je reçois pas tes nouveaux articles,pourtant je me suis abonnée....as tu une idée?

    bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :