• DEFINITION DE MERCREDI DE CENDRES

     

    Définition : Cendres

    Cendres

    Symbole de pénitence dans le rite de l'imposition des cendres, le mercredi des cendres (premier mercredi du carême). Il nous rappelle notre condition humaine : sur cette terre nous ne sommes que de passage et il exprime que nous sommes pécheurs, appelés à nous convertir. En traçant une croix sur le front du chrétien, le prêtre dit : "Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle." (Marc 1, 15). Les cendres que l'on utilise pour la célébration sont faites en brûlant les rameaux bénis au dimanche des rameaux de l'année précédente. Le feu qui brûle le rameau évoque le feu de l'amour qui doit réduire en cendre tout ce qui est péché.

     

     

    Ce que dit l'Eglise Catholique

    Le jeûne en questions

     
     
    eau_pain_carême_jeûne

    Le jeûne a pour but de donner soif et faim de Dieu et de sa parole. Il n'est pas seulement un geste de pénitence, mais aussi un geste de solidarité avec les pauvres et une invitation au partage et à l'aumône.

    "L'abstinence de viande ou d'une autre nourriture, selon les dispositions de la conférence des Evêques, sera observée chaque Vendredi de l'année, à moins qu'il ne tombe l'un des jours marqués comme solennité ; mais l'abstinence et le jeûneseront observés le Mercredi des Cendres et le vendredi de la Passion et de la Mort et de notre Seigneur Jésus Christ." Can.1251, code de droit canonique.
     

    Quelles sont les recommandations de l'Eglise concernant le jeûne ?


    Lorsque le carême s'est constitué comme temps de pénitence au IV° siècle, l'obligation du jeûne était très rigoureuse : un seul repas le soir sans viande, ni oeuf, ni laitage, ni vin. Il s'est progressivement adouci. 

    Actuellement, depuis 1949, le jeûne de carême est limité à deux jours, le mercredi des cendres et le vendredi saint. L'Église ne nous ordonne de jeûner que 2 fois l'an, ce qui est fort peu. Si on prend un repas à midi, on ne prend qu'une légère collation le soir. Sont dispensés de jeûner en carême les personnes de plus de 60 ans, les jeunes de moins de 18 ans accomplis et les femmes enceintes.

    Source : site internet du diocèse de Nanterre
     

    Pourquoi choisir de ne pas se nourrir ?


    Jeûner c'est se priver momentanément de quelque chose qui nous est nécessaire ou très agréable pour se donner le temps de retrouver l'essentiel.

    Dans l'exemple du jeûne alimentaire, l'homme a besoin de nourriture sous peine de mourir de faim. Mais il peut choisir de ne pas se nourrir tout de suite. Avant que le manque de nourriture ne devienne une trop grande gêne, il a le temps de se rappeler que le repas nourrit son corps, comble son ventre, mais qu'il a d'autres besoins à combler. Jésus pendant ses 40 jours de jeûne au désert dit : « Il est écrit que l'homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui vient de la bouche de Dieu. »

    Prenons Jésus au mot et imaginons des Paroles qui peuvent nourrir le coeur avant que la nourriture ne remplisse le ventre.

    - Prendre conscience de la chance que j'ai de pouvoir me nourrir quand d'autres dans le monde ont faim et de prendre le temps d'un merci. (c'est le sens de la prière du Benedicite, prière que l'on dit avant de se mettre à table)
    - Attendre celui avec qui je dois partager le repas et préparer mon coeur à l'accueillir.
    - Penser à celui que la misère privera de repas et préparer une forme de partage.
    - Méditer sur ce qui me manque autant que le pain : quel soin je prends de ceux que j'aime, est-ce qu'ils savent qu'ils comptent pour moi ?
    - Écouter la Parole de Dieu qui peut me nourrir le coeur.
    - Prendre le temps de prier et de confier à Dieu ce dont mon coeur a faim.
     
     
     
    Pour ce qui me concerne.
    IL n'y a faire cas que dans son coeur.
    Car c'est la, dans " le sécret du Roi"
    que tout se passe. Cependant, c'est bon de vivre ce temps avec tous les chrétiens 
     
     
     
     
     
     
     
    Voila le but du Carême
     
     
     
     
     
    « MARDI GRAS !!! ET RENTREE EN CARÊMEDIEU VEUT POUR NOUS UNE VIE BELLE »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    3
    Mercredi 5 Mars 2014 à 11:18

    J'ai écrit ce que l'Eglise dit, mais moi aussi j'ai connu des personnes âgées qui ne s'arretent pas à l'âge. Je crois que tout se passe au fond du coeur de chacun. On donne son secret au Roi

    2
    Mercredi 5 Mars 2014 à 11:09

    Jusqu'à 60 ans ?

    Luc 2:36 "Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était fort avancée en âge, et elle avait vécu sept ans avec son mari depuis sa virginité.

    Restée veuve, et âgée de quatre vingt-quatre ans, elle ne quittait pas le temple, et elle servait Dieu nuit et jour dans le jeûne et dans la prière.

    Etant survenue, elle aussi, à cette même heure, elle louait Dieu, et elle parlait de Jésus à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem."

    Le jeûne et la prière, c'était le service pour Dieu, de cette femme très âgée. 

    Bonne journée chère Ana et gros bisous

    1
    Mercredi 5 Mars 2014 à 09:36

    Bonjour Ana, très bel article qui nous décrit le jour des Cendres et les recommandations de l'église en temps de jeune... Tu as bien fait de remettre ce sujet sur ton blog... Le soleil brille ce matin, mais il ne fait que 1°... Sylvie est bien arrivée à Antibes... Bonne journée, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :