• D’où me connais-tu ?

     

    Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 1,47-51.

     

    Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui, il déclare à son sujet : « Voici vraiment un Israélite : il n’y a pas de ruse en lui. » 

    Nathanaël lui demande : « D’où me connais-tu ? » Jésus lui répond : « Avant que Philippe t’appelle, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. »
    Nathanaël lui dit : « Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu ! C’est toi le roi d’Israël ! »
    Jésus reprend : « Je te dis que je t’ai vu sous le figuier, et c’est pour cela que tu crois ! Tu verras des choses plus grandes encore. »
    Et il ajoute : « Amen, amen, je vous le dis : vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme. »

     

     

    Nathanaël était un disciple de Jésus qui lui avait été présenté par l'apôtre Philippe; il n'apparaît que dans l'évangile selon Jean (Jn 1:43-51). Il était de Cana en Galilée (Jn 21:2). Comme le nom de Barthélemy suivait celui de Philippe dans la liste des Douze Apôtres, Nathanaël lui fut assimilé.

    Il est par ailleurs le seul disciple dont Jésus ait fait l’éloge dans l'Évangile de Jean : « Voici en vérité un Israélite dans lequel il n'y a pas de fraude » (Jn 1:47). Israël était le nom donné par l'Ange à Jacob. Et Nathanaël de reconnaître en Jésus le Fils de Dieu et le roi d'Israël. Avant tous les autres, avant Pierre, il confessait ainsi la messianité de Jésus. Jésus évoqua alors devant lui le songe que le patriarche avait fait à Béthel : « Et vous verrez les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l'homme ». La promesse faite à Jacob était renouvelée devant Nathanaël qui devenait en quelque sorte un nouveau Jacob. Ce jugement exemplaire de Jésus sur Nathanaël incite évidemment à penser qu'Il l'aurait ensuite pris comme apôtre.

    ________________________________

     

    Mes Amis,

    Tout ce que Dieu permet a une raison. Vous allez

    me dire : Pourquoi les guerres, la mort des 

    innocents ?

    Et comme toujours, ma réponse est pareille.

    Pourquoi je n'ai pas eu droit à des parents ?

    Et comme un moine qui n'est plus ici bas disait,

    Comment un enfant ayant vécu tant de

    souffrance est encore là ?

    Je suis là grâce à l'Amour infini de Jésus.

    Je peux bénir ma souffrance car par elle,

    j'ai eu la chance d'avoir Dieu comme mon unique

    Abbà = Papa !

    Je bénis toute ma vie, les échecs et les 

    courtes réussites, car je comprends mieux la VIE,

    les hommes et les femmes.

    Nathanaël est émerveillé d'entendre cet éloge

    de Jésus :

    « Voici vraiment un Israélite : il n’y a pas de ruse en lui. »

     

    C'est Dieu qui nous connais. Qui nous a formé

    dans le sein de notre mère. C'est lui qui à créé

    notre coeur. Et c'est bien plus important,

    que tout ce que les hommes peuvent voir.

    Faire les petites choses, sans se préocuper

     qu'elles soient ou pas vues par les autres ...

    Dans un ermitage, personne peut voir ce

    que l'ermite fait. Et je peux vous dire que

    tant mieux, car ces choses là sont de l'Amour,

    et l'Amour n'a pas besoin de se montrer.

    Mes souvenirs, les plus touchants de ma vie

    sont cachés aux yeux du monde. Je me souviens 

    de la jeune fille du Septième ètage...

    Dieu seul la voyait.

    C'est lorsque on est le plus blessé, que l'on est

    plus libre ...et c'est dans ces moments, que

    Dieu agit.

    Il n'a jamais voulu pour moi des grandes choses.

    ... je risquerais de m'enorgueillir !

    Reste simple me disait le moine. 

     

    Seigneur, voici en ce soir que je te dépose,

    ce que j'ai et ce que je suis.

    Je te remercie de m'avoir créé.

    Je te remercie de mes "échecs"

    La petite dame Marie disait cet aprés-midi :

    elle a le caractère vif, mais elle n'est pas

    méchante. 

    Merci pour Marie et Geneviève.

    MERCI A LA VIE !

    Je voudrais finir en disant, que les innocents

    sont les plus forts. Regardons nos frères

    exilés. Ces enfants qui dormiront cette nuit

    en chemin... et que prierons sans doute avant

    de s'endormir...

     

     

    Heureux car ils ont un morceau de terre pour dormir ...

     

     

     

    Surtout pas des enfants de migrants dans les écoles !

     

     

     

    Monsieur le Maire Robert Ménard, mais

    pourquoi ils ne sont pas morts ?

     

     

     

    Apocalypse 7:9
    Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l'agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains

     Je lui dis: Mon seigneur, tu le sais. Et il me dit: Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation; ils ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l'agneau.

    Et jura par celui qui vit aux siècles des siècles, qui a créé le ciel et les choses qui y sont, la terre et les choses qui y sont, et la mer et les choses qui y sont, qu'il n'y aurait plus de temps,


    Apocalypse 14:13
    Et j'entendis du ciel une voix qui disait: Ecris: Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur! Oui, dit l'Esprit, afin qu'ils se reposent de leurs travaux, car leurs oeuvres les suivent.

     

     

     

     

    QUE MONSIEUR MENARD

     

     

     

    RETROUVE SON COEUR ...

     

     

     

    D’où me connais-tu ?

    « Le plus petit d’entre vous tous,c’est celui-là qui est grand. Comme un petit enfant, telle est mon âme en moi... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Mercredi 30 Septembre 2015 à 14:09

    hello petite    Ana..

     comment vas tu?

     quel bonheur de te lire....

     toujours un reconfort dans touts tes ecrits...

     belle semaine a toi...

     bisous  "V".

    COUCHERDESOLEIL

    1
    Mercredi 30 Septembre 2015 à 09:51

    Bonjour Ana, merci pour ce bel article...

    Bonne journée, gros bisous et caresses à Titi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :