• CHAQUE FOIS QUE TU FAIS UN DON MONTRE UN VISAGE JOYEUX

     

     



    Le mardi de la 8e semaine du Temps Ordinaire

    Livre de l'Ecclésiastique 35,1-12. 
    C'est présenter de multiples offrandes que d'observer la Loi ; c'est offrir un sacrifice de communion que de s'attacher aux commandements. 
    C'est apporter une offrande de fleur de farine que de se montrer reconnaissant ; c'est présenter un sacrifice de louange que de faire l'aumône. 
    On obtient la bienveillance du Seigneur en se détournant du mal ; on offre un sacrifice d'expiation en se détournant de l'injustice. 
    Ne te montre pas les mains vides en présence du Seigneur. Accomplis tout cela parce que tel est son commandement. 
    L'offrande de l'homme juste est comme la graisse des sacrifices sur l'autel, son agréable odeur s'élève devant le Très-Haut. 
    Le sacrifice de l'homme juste est agréé par Dieu ; la partie de l'offrande brûlée en mémorial ne sera pas oubliée. 
    Rends gloire au Seigneur sans être regardant : ne réduis pas les prémices du travail de tes mains. 
    Chaque fois que tu fais un don, montre un visage joyeux ; consacre de bon cœur à Dieu le dixième de ce que tu gagnes. 
    Donne au Très-Haut selon ce qu'il te donne, sans être regardant, selon tes ressources. 
    Car le Seigneur est celui qui paye de retour ; il te payera de retour sept fois plus que tu n'auras donné. 
    N'essaye pas de l'influencer par des présents, il ne les acceptera pas ; ne mets pas ta confiance dans un sacrifice injuste. 
    Car le Seigneur est un juge qui ne fait pas de différence entre les hommes. 

    CHAQUE FOIS QUE TU FAIS UN DON MONTRE UN VISAGE JOYEUX

     

     

    J'ai choisi ce texte du jour qui va avec l'Evangile aussi. Pierre demande à Jésus ce qu'ils auront pour avoir abandonner maison, famille, biens. Et Jésus lui repond 


    Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 10,28-31. 

    Jésus déclara : « Amen, je vous le dis : personne n'aura quitté, à cause de moi et de l'Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre, 
    sans qu'il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle. 
    Beaucoup de premiers seront derniers, et les derniers seront les premiers. »

    Voilà la Bonne Nouvelle ! Beaucoup de premiers seront des derniers, et les derniers seront les premiers... Qui sont ces derniers ? Ceux que le monde, traite comme de pestiferés. A Paris on evite certains quartiers...La rue Saint Denis...pas trop aller là ! là se trouvent les prostitués. La gare du Nort...les drogués. Et toute une page des consignes comme celles là. 

    Mais, qui dont se posé la question du pourquoi, de ces vies ?

    Je n'ai pas la réponse. Il faut réflechir. Je me souviens d'avoir été avec un frère de Mere Teresa dans le metre. C'est un de leur service. Nous avons rencontré caché dans un coin, une jeune fille trés belle. Nous sommes arrivés trop tard, elle se faisait sa piqûre... Nous lui avons demandé si elle avais besoin de quelque chose...Nous avios des sacs avec des victuailles. Je ne me souviens pas de sa réponse. 

    Tout simplement je veux finir avec ce que veux dire le tître " donner avec un  visage joyeux. C'est cela que j'ai appris avec les frères. Même lorsqu'ils n'étaient pas bien reçus. Cette vocation, les mene bien loin; ils deviennent à leur inssue, des vrais pauvres non pas seulement dans le sens de biens materiels.

    God bless you

    « ECRITS DE SAINT AGUSTIN DIEU N'EST PAS UN AEROSOL MAIS UNE PERSONNE »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    3
    Mercredi 29 Mai 2013 à 12:29

    Luc 6:38 Donnez, et il vous sera donné: on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde ; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis.

    2 Corinthiens 9:7 Que chacun donne comme il l’a résolu en son cœur, sans tristesse ni contrainte ; car Dieu aime celui qui donne avec joie.

    Actes 20:35 Je vous ai montré de toutes manières que c’est en travaillant ainsi qu’il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même : Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir.

    Bonne journée chère Ana. Grosses bises à toi

    2
    Mercredi 29 Mai 2013 à 09:48

    J'ai pas eu le temps de mettre le texte.... J'ai bien aimé ton article avec ton commentaire à la suite... Le temps est toujours aussi vilain, cela ne donne pas le moral... Bonne journée ma petit anan, gros bisous

    1
    Mercredi 29 Mai 2013 à 09:46
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :