• Ce qui est né de la chair est chair

    LUNDI 13 AVRIL 2015

    Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean (3, 1-8)

     

    Il y avait un homme, un pharisien nommé Nicodème ; c’était un notable parmi les Juifs. Il vint trouver Jésus pendant la nuit. Il lui dit : « Rabbi, nous le savons, c’est de la part de Dieu que tu es venu comme un maître qui enseigne, car personne ne peut accomplir les signes que toi, tu accomplis, si Dieu n’est pas avec lui. » Jésus lui répondit : « Amen, amen, je te le dis : à moins de naître d’en haut, on ne peut voir le royaume de Dieu. » Nicodème lui répliqua : « Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il entrer une deuxième fois dans le sein de sa mère et renaître ? » Jésus répondit : « Amen, amen, je te le dis : personne, à moins de naître de l’eau et de l’Esprit, ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair ; ce qui est né de l’Esprit est esprit. Ne sois pas étonné si je t’ai dit : il vous faut naître d’en haut. Le vent souffle où il veut : tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi pour qui est né du souffle de l’Esprit. »

     

     

    Nicodème

    Nicodème est un notable riche, appartenant à la mouvance pharisienne, très attachée à la Loi de Moïse (écrite et orale). A l’âge de 40 ans il a été ordonné « Maître en Israël », appelé aussi scribe, parce qu’il a fréquenté une école de formation de théologie et de droit et qu’à ce titre, très vénéré, il est consulté pour dire la conduite à tenir dans toutes les domaines de la vie juive : religion, justice, enseignement.

    Nicodème vient de nuit trouver Jésus, pas nécessairement par crainte ; à l’époque il était recommandé de ne pas divulguer les « choses cachées » à n’importe qui et conseillé d’étudier la Loi de Moïse de nuit. Il parle à Jésus avec beaucoup de respect. D’ailleurs plus tard il défendra Jésus devant le Sanhédrin (la plus haute juridiction civile et religieuse et auquel il appartient) qui voulait l’arrêter en demandant de ne le condamner avant de l’avoir entendu (7,50 et sv). Avec Joseph d’Arimathie il participera à l’embaumement du corps de Jésus (19,39). Cette nui-là il veut en savoir plus sur Jésus, de sa propre bouche, plus précisément sur sa relation avec Dieu, tant les signes qu’il accomplissait ne pouvaient se faire qu’avec la grâce de Dieu. Les Pharisiens opposés à Jésus avaient réglé cette question en attribuant son pouvoir au diable.

     

     

    Mes Amis, voici un des évangiles que j'Aime.

    Je parlais hier des rencontres dans la nuit avec Jésus.

    Passer une nuit aux pieds de Jésus en silence, en l'écoutant,

    c'est la plus profonde des expériences de ma vie.

    Tout devient si simple et si clair. En sortant de cette nuit

    on est éclairé et fort de sa force. Vous direz que

    cela dépend de sensibilités...Restez une nuit et vous verez.

     

    Donc les rencontres de Nicodème et de Jésus se

    passerons dans la nuit. 

     

    Jésus lui parle de renaître à nouveau 

    Amen, amen, je te le dis : à moins de naître d’en haut, on ne peut voir le royaume de Dieu.

     

    Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il entrer une deuxième fois dans le sein de sa mère

    et renaître ? »

     

    La naissance dont parle Jésus, n'est pas celle de 

    la chair. C'est une autre naissance : La naissance dans

    l'Esprit. 

    « Si quelqu’un (= toi, Nicodème) n’est pas engendré d’en haut (ou de nouveau), il ne peut voir le Royaume de Dieu ».

     

    Manifestement Nicodème en reste au niveau terrestre alors que Jésus parle « d’en haut ». Cela est fréquent dans cet évangile : l’eau pour la samaritaine, le pain dans le discours sur le pain de vie, la lumière pour l’aveugle-né. Le discours est à deux niveaux : celui d’en haut et celui d’en bas.

     

    Naître d'en haut c'est se laisser MODELER par

    l'Esprit. Se dénuder de cette chair qui s'attache aux

    choses de cette terre, pour devenir des êtres

    nouveaux et libres.

    Tout ceci ne veut pas dire laisser son humanité,

    mais la faire traverser par Dieu.

     

    Nicodème accepte cette possibilité d’une renaissance d’en

    haut mais, comme Marie lors de l’annonciation, il veut savoir

    le comment. Or Nicodème aurait dû le savoir, lui le

    spécialiste des Ecritures, de par l’enseignement des

    prophètes : par le renouvellement du cœur que Dieu va

    opérer lui-même puisque l’homme en est incapable : « Je

    ferai sur vous une aspersion d’eau pure….je vous donnerai un

    cœur nouveau…je mettrai en vous mon propre esprit « ( Ez 36, 25-27)

     

    Voici le mystère de ceux qui pour garder cette

    vie nouvelle, dans leur foi, préférent donner leur vie plutôt

    que renier le Christ, celui qui leur donne la force.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    GOD BLESS YOU 

     

     

     

    Ce qui est né de la chair est chair

     

     

     

     

    « MON SEIGNEUR ET MON DIEUCe qui est né de la chair est chair »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    5
    Mercredi 15 Avril 2015 à 09:59

    Bonjour Ana, pas d'article ce matin, j'espère que tu n'es pas souffrante..  Je te fais de gros bisous

    4
    Mardi 14 Avril 2015 à 17:46

    Bonjour ana
    merci pour ce bel article
    oui j'aime le soleil et la chaleur
    Soleil et chaleur encore aujourd’hui en bourgogne
    Je te souhaite de passer une bonne fin de journée
    je t'embrasse très fort et que Dieu te protège ,tu le mérites bien ,toi qui donne tant aux autres

    3
    Mardi 14 Avril 2015 à 12:08

    BONJOUR ANA !

    C'est bizarre, tu explicites clairement l'histoire du Sanhédrin NICODEME juif lettré (et discret) et tu retournes aussitôt dans tes prêches et tes prédications, comme si tu voulais être lucide et pourtant ne pas perdre en route ta "mission" !

    Tu sais, maintenant, les chrétiens ont un bon niveau de culture civil et tu n'a pas de raison de douter de leur foi !

    La foi n'est pas à faire rentrer dans le crâne de mécréants, elle est dans ton cœur ou pas. Même sur une île déserte, sans prêtre ni autres religieux démonstratifs, tu peux garder ta foi !

    Gros Bisous ANA !

    2
    Mardi 14 Avril 2015 à 09:43

    Bonjour Ana, bel article... On peut renaître à n'importe quel âge lorsque l'on découvre DIEU....

    Bonne journée chère petite amie... Gros bisous

    1
    Lundi 13 Avril 2015 à 23:32

    Coucou Nani,

    quand tu me parles de levers à 4h du mat je frémis, car il m'est arrivé de ne m'endormir qu'à cette heure là!

    A propos et hors de propos, j'ai aperçu ton article d'hier avec St Thomas, ça fait une apparition d plus aux disciples: Emmaüs, les apôtres enfermés, puis avec St homes et la dernière pêche miraculeuse!

    L'évangile d'aujourd'hui nous venons de le prier tous les deux avec Georges, car je lui ai donné la communion que ma pauvre amie ne pouvant déglutir (rien ne passait aujourd'hui) n'a pas eu.  Alors naissons de l'esprit, façon de naître d'en haut. Et venons dans la nuit comme Nicodème pour trouver le lumière auprès du Seigneur.

    Mais à la place avec ma vieille amie, nous avons prié; et même pour les instants de grâce qui lui ont permis de sucer un bout de chocolat (que je lui avais apporté) elle ne l'a pas gardé mais elle aura eu la satisfaction de l'avoir eu sur les papilles.

    Elle m'a souri de son sourire édenté c'était charmant et émouvant.

    Je vais aller voir mes mails après.

    Je t'embrasse mon amie Nani.

    Joli village de Caux.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :