• Carmelites Déchausses d'Alep...

    Afficher l'image d'origine

     

    Elles ont choisi chacune de rester avec ceux qui souffrent

    arrive quoi qu'il arrive

     

    Carmelites d'Alep avant...

     

     

    aleppo-690x450

    -Que cela soit clair, ses Soeurs ne demandent pas de l'aide pour elles. Mais pour tous ceux qui sontencore à Alep en Syrie -

     

    Au risque de leurs vies, la petite communauté de six Carmélites – 4 Syriennes et 2 Françaises –, située dans les environs d’Alep, vient de lancer un appel à la prière et à l’aide matérielle. La situation d’Alep a empiré ces toutes dernières semaines : il n’y a plus d’eau, plus d’électricité, la nourriture et les médicaments sont rares, mais les obus sifflent sans cesse au-dessus de leurs têtes, dans un sens et dans l’autre… Les religieuses hébergent de nombreuses familles qui n’ont plus rien, dans un bâtiment annexé à leur couvent : « Comment pouvons-nous abandonner toutes ces personnes à leurs souffrances ? Nous tirons force et courage de la prière, c’est notre protection. Les solutions diplomatiques n’ont pas fonctionnées. Nous ne pouvons que prier le Seigneur pour que cette guerre cesse » raconte sœur Marie-Françoise à Help to the Church in Need (Aide à l’Église en Détresse au Royaume-Uni). « Le Moyen-Orient, la terre du Christ risque de perdre tous ses chrétiens. C’est impensable, mais la situation est vraiment affreuse. Et même pour ceux qui ont quitté [Alep], la crise continue. Ils sont déracinés de leur propre sol et ils perdent même leurs racines spirituelles ». Deuxième ville de Syrie, Alep comptait, avant le déclenchement de la tragédie 160 000 chrétiens. On n’en trouve plus qu’à peine 40 000… La religieuse en appelé à la communauté internationale et aux chrétiens dans le monde entier : « S’il vous plaît, ayez pitié de ces milliers d’existences déchirées par la guerre. S’il vous plaît, ne nous oubliez pas. Nous avons besoin de vos prières et de votre aide pratique

     

    Afficher l'image d'origine

    Au milieu de l'angoisse... des belles choses se font ...

    Le 3 Juin 2016

     

     

    Très belle vidéo, mise en ligne le 29 mai, montrant le dévouement de la mission en Syrie de SOS Chrétiens d’Orient pour les habitants d’Alep, ville martyre. Un dévouement qui s’applique à toute la population et à tous les chrétiens : catholiques, orthodoxes ou protestants. Un dévouement à saluer chapeau bas et… à soutenir :

    Dimanche 6 mars 2016, dans le cadre du semi-marathon de Paris, 1300 coureurs se sont élancés sous les couleurs de l'association SOS Chrétiens d'Orient. En soutien aux chrétiens d'Orient persécutés. Accompagnés par 600 bénévoles, et soutenus par 1000 entreprises.
    Faire un don : http://www.soschretiensdorient.fr/don...

    Communiqué

    Depuis des années Alep est sous les bombes, les besoins se font donc de plus en plus grands. À la faveur d’une trêve, et grâce au don de l’association ONGAssistance Caritative et de M. Jean-Michel Cahen, la mission Syrie de SOS Chrétiens d’Orient a pu y acheminer et y distribuer du matériel médical. Cette même semaine, SOS Chrétiens d’Orient a livré deux générateurs, l’un à la congrégation des Sœurs Franciscaines Missionnaires de Marie, et le deuxième au Sœurs Carmélites. SOS Chrétiens d’Orient adresse

    particulièrement un grand merci à tous les volontaires syriens qui ont beaucoup participé dans la réalisation de ce projet. Au nom des Alépins et du peuple syrien : merci pour vos dons et vos prières, merci de ne pas oublier tous ceux qui luttent pour la PAIX au sein de leur pays.

     

    Afficher l'image d'origine

     

    Voilà ce que je voulais vous partager. 

    Lorsque je parle parfois de " juste un euro " c'est parce que

    toute personne peut faire ce geste...lorsque la cause est 

    bonne et urgente. Mais je me suis reinseigné et il parait que il y a 

    aussi des possibilités d'aider une cause avec certains produits achetés,

    certains magasins. Voyez sur le net. 

    J'ai appris, que ces soeurs on fait une par une et librement,

    le choix de rester en Syrie, à Alep. Je connais bien

    les Carmelites car j'ai vécu un certain temps au milieu d'elles,

    pas à Alep en Syrie mais en France. Je peux vous dire que les Carmelites sont

    des vrais combatants dans l'Amour.

    Ces religieuses, vivent

    du travail de leur main car leur régle le demande. c'est à dire,

    que ce qu'elles partagent c'est leur avoir de chaque jour.

    Voilà ce qu'elles nous disent déjà en 2012 !

     

    Soeur Marie-Anne, carmélite à Alep, est née aux Essarts. Entrée au Carmel de Luçon en 1963, elle a rejoint le Carmel d'Alep en 1987 avec 4 autres françaises. Le Carmel d'Alep, fondé dans les années  1960 par celui de Bethléem, à la demande d'une grande famille d'Alep, demandait de l'aide. A présent le carmel compte 7 religieuses : 4 Syriennes, 3 Françaises. Alep, deuxième ville du pays, connait de violents combats depuis juillet 2012, l'enclos du Carmel apparaît comme un des derniers lieux de sûreté pour chrétiens et musulmans

     

    les carmélites d'Alep en janvier 2012 - a droite Sr Marie Anne

    Les carmélites d'Alep en janvier 2012, à droite Sr Marie Anne 

     

    "le froid commence déjà ...

    La guerre se prolongeant, les difficultés augmentent et l'usure, la lassitude, la souffrance,  la peur, pour ne pas dire le désespoir chez certains, s'installent !  Il y a une nouvelle vague de départ : des jeunes, des pères de famille inquiets pour la sécurité et l'avenir de leurs enfants quittent la Syrie. C'est la classe des travailleurs qui part !... Quel avenir en Syrie et pour la Syrie et pour toute la région, l'Irak aussi, en particulier ?

    Les mêmes problèmes pour la vie quotidienne sont là : peu d'électricité, parfois une heure seulement par jour ! L'eau est souvent coupée, pas de gaz, pas de mazout et le froid commence déjà, froid rude du plateau d'Alep ! Les obus continuent de pleuvoir, à l'improviste ! Beaucoup n'ont plus de maison ! Madeleine qui travaille chez nous, au Monastère, a perdu, en juin, et son mari et sa maison sous un obus ! Pendant plusieurs mois elle a logé chez nous. A présent, elle loge chez son fils ainé dont la femme vient d'avoir un garçon ! La vie continue malgré tout !  Trois familles logent dans l'enclos de l'accueil du Carmel, dont la famille de notre jardinier, Moussa ! Sa femme et ses enfants sont venus le rejoindre car la route qui conduit au village devenait dangereuse pour ses visites au village ! Les enfants de ces familles vont à l'école.                                                                                                                                                    

    "Comment peut-on tuer des enfants ? C'est l'horreur !"  

    Les écoles sont visées. A Homs puis à Alep et hier à Damas il y a eu des explosions près des écoles ! Comment peut-on tuer des enfants ? C'est l'horreur !  Il y a des gestes héroïques : un voisin de la maman de Sr Hilda a été tué en se portant au secours des enfants blessés, malgré les avertissements d'un autre voisine lui disant qu'un deuxième obus allait venir (ils vont par deux ou trois). Il lui a dit " Je ne peux pas laisser les enfants"                                                                                                           "Ce que nous vivons est un appel à la conversion !"

    Nous continuons notre vie de prière et d'offrande pour la Paix ! Ce que nous vivons est un appel à la conversion ! N'est-ce pas " le Prince de ce monde" qui répand mensonge et violence ?  C'est au cœur de toutes ces détresses que nous avons à vivre notre vie de contemplatives. Une grâce ? Oui, car "tout est grâce" et nous expérimentons quotidiennement la présence discrète mais réelle du Seigneur dans les "ravins de la mort". La  prière personnelle et communautaire nous soutient. La prière des Psaumes, avec ses nombreux cris de détresse, de souffrance, d'incompréhensions prend pour nous un relief tout nouveau. La Messe que nous avons la chance d'avoir encore tous les jours, nous plonge dans le Sang rédempteur du Christ, victorieux de tout mal. Nous recommençons à avoir la Messe selon les différents  rites : grec  melchite le mardi et messe arménienne le vendredi, un Père jésuite vient célébrer le mercredi, et Mgr Audo le jeudi. Les autres jours, la messe est assurée par nos voisins de l'Evêché latin, des Pères du Verbe Incarné d'Argentine.  

    Notre vie d'oraison silencieuse est une autre manière de communier à la souffrance de ceux qui nous entourent. Etre devant Lui, sans rien dire ou en Lui offrant des intentions innombrables, est une source de paix et de force sans cesse jaillissante. Nous Le laissons transformer nos cœurs et purifier toutes nos prières, jointes à ceux de tous, dans la communion à la prière du Christ. L'affrontement quotidien avec la guerre suscite et éveille en  nous bien des violences ou des indifférences qui restaient plus ou moins ensevelies, qui se répercutent sur notre vie communautaire.  La situation que nous vivons nous met davantage dans la vérité sur nous-mêmes et nous aide à aspirer à une conversion profonde de nos cœurs, et pas seulement ceux des autres, et à plus de vérité aussi dans nos relations fraternelles ! Cela est une vraie grâce !      

      

    Cour intérieure du Carmel d'Alep

    Cour intérieur du carmel d'Alep

     

    "Nous prions pour qu'une "volonté de Paix" se manifeste en vérité" 

    En août puis en septembre-octobre, c'est-à-dire en deux groupes, nous sommes allées nous reposer dans la région de Kafroun, région calme encore. Monseigneur Audo nous a accueillies dans le couvent de Btar, appartenant à son Eglise Chaldéenne. C'est lui qui nous a encouragées à prendre ce temps. Et vraiment ce séjour dans le silence et la beauté de la nature nous a fait beaucoup de bien !

    Dans la mesure de nos possibilités nous aidons, financièrement, plusieurs familles. Nous soutenons un prêtre qui s'occupe surtout des familles dont le père est mort ! Un autre prêtre à la charge de 300 familles pauvres ! Nous aidons aussi des familles que nous connaissons et qui ont vraiment besoin d'aide : pas de travail, la maladie qui s'installe, des opérations chirurgicales imprévues, les études des enfants, etc.... Pour certaines nous assurons le loyer de leur maison. Nous aidons aussi quelques étudiants. Le visage de la ville d'Alep n'est plus le même ! C'est à en pleurer ! Cependant, il nous est bon de recueillir les petits signes d'espérance, bien fragiles certes ! On parle de "réconciliation" entre les parties ! Des petits gestes ici ou là ! Nous prions pour qu'une "volonté de Paix" se manifeste en vérité chez les responsables au niveau mondial ! Et que le problème de la guerre ne soit pas traiter à la légère et pour certains intérêts ou l'intérêt de certains !

    Nous implorons la Miséricorde gratuite de notre Dieu et Seigneur, Jésus, le Prince de la Paix avec et par  Marie, Mère de Dieu et Reine de la Paix ! Je vous assure de notre communion dans la prière !

     

    Juste pour s'informer sur les Chrétiens en Orient

     

     

     

     

    Carmelites Déchausses d'Alep...

     

    « Journée du chat !Bonne fin des vacances et jusqu'à Septembre ! »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    Vendredi 12 Août 2016 à 09:27

    Bonjour Ana, je te souhaite de passer un bon vendredi/

    Gros bisous, caresses à Titi

    2
    Jeudi 11 Août 2016 à 09:42

    Bonjour Ana, merci pour ce bel article sur ces merveilleuses femmes qui malgré les difficultés rencontrées continuent d'aider toutes ces familles sans foyers...

    Je te fais de gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


Météo Vincennes Vincennes météo France