• C'EST L'OBEISSANCE QUE JE VEUX ET PAS LES SACRIFICES

     

    Premier livre de Samuel 15,16-23. 

    lecture de ce jour selon l'ordo

    Après la victoire de Saül sur les Amalécites, Samuel dit à Saül : « Je vais t'apprendre ce que le Seigneur m'a dit pendant la nuit. » Saül lui dit : « Parle. » 
    Alors Samuel déclara : « Toi qui reconnaissais ta petitesse, n'es-tu pas devenu le chef des tribus d'Israël, puisque le Seigneur t'a consacré roi d'Israël ? 
    Il t'a envoyé en campagne et t'a donné cet ordre : 'Va, livre ces impies, les Amalécites, à l'extermination, fais-leur la guerre jusqu'à destruction totale. '
    Pourquoi n'as-tu pas obéi au Seigneur ? Pourquoi t'es-tu jeté sur le butin, as-tu fait ce qui est mal aux yeux du Seigneur ? » 
    Saül répondit à Samuel : « Mais j'ai obéi au Seigneur ! Je suis allé là où il m'envoyait, j'ai ramené Agag, roi des Amalécites, et j'ai livré son peuple à l'extermination. 
    Dans le butin, le peuple a choisi le meilleur de ce qui était voué à l'extermination, petit et gros bétail, pour l'offrir au Seigneur ton Dieu, à Guilgal. » 
    Samuel répliqua : « Est-ce que le Seigneur aime les holocaustes et les sacrifices autant que l'obéissance à sa parole ? Oui, l'obéissance vaut mieux que le sacrifice, la docilité vaut mieux que la graisse des béliers. 
    La révolte est un péché comme le recours à la divination ; le refus d'obéir est un crime comme la consultation des idoles. Parce que tu as rejeté la parole du Seigneur, lui aussi t'a rejeté : tu ne seras plus roi ! » 

     

    Bonjour mes amis

    Le Seigneur m'a montré toujours que le plus

    important c'est de l'obéir. Non pas par la crainte,

    mais par l'Amour. Non pas pour recevoir ses bienfaits

    mais juste par AMOUR.

    Jésus lui-même c'est fait obéissant et jusqu'à la croix.

    Mais pourquoi "cette suggestion" comme 

    on dirait aujourd'hui. 

    On est libres ou pas ?

    Lorsque j'étais jeune. A ma sortie de pension à 17 ans. J'avais envie de faire mes quatre volontés.

    J'ai arrivait à pas donner des explications

    à ma marraine et parrain de baptême qui m'on accueillit. J'était ce que l'on appelle une rebelle. Eux n'avaient pas d'enfant, donc aucune notion de ce qui se passe dans l'adolescence.

    Mais Jésus veillait sur moi. Et à peine un mois après,

    tout par hazard, j'ai trouve une jeune femme en lui demandant un renseignement dans le bus. Elle est descendue avec moi et m'a accompagné. Je lui ai confié que je venais de sortir de mon pensionat, et que je cherchais un job pour devenir libre enfin !

    Alors comme elle travaillait à coté de chez mes 

    parrents. Elle m'a offert son amitié et son aide. 

    Je suis devenue la "mascote de son groupe des amies" Tout suite je l'ai Aimé car je me sentais en sécurité. Elle allait à la messe chaque jour avant son travail. Et c'est comme cela que je suis revenue

    dans un monde espirituel humain et laïque.

    Chaque jour, malgré mon parrain que voulait que je dorme. Je me levais à 7h pour la messe.

    Et Jésus c'est servit de cette personne pour mon bien.

    J'ai commencé à prendre des repères...désir

    d'imiter ses jeunes femmes, très joyeuses,

    mais avec un cheminement.

    J'aurais pu envoyer tout balader, mais j'ai choisi

    le bien. Sans que cela entame mes envies,

    de faire comme certains jeunes.

    La mode était alors de boir le "cubalibre"

    du rhum et cocacola. c'était la mode. 

    D'aller voir ce que était une boite de nuit. 

    Cela m'a soulé par le bruit et les lumières et les cris. Et la proposition de prendre de la drogue. Non, je ne voulais pas ça et ce fut la conclusion de mon experience.

    Et puis ce fut le passage de un oncle militaire, que voyant mon état et le dépasement de mes parrains pas trés jeunes...pour moi. Il me prit sur sa protection. Il désira de me donner tout ce dont j'avait manqué enfant. Mais parfois je depasait les bornes, le militaire m'appelait à l'ordre. Toujours avec tendresse. A cause de sa santé il partit dans un village pas loin où l'air était plus sain. Et je lui suivi.

    J'avec mon Bac et désirait m'occuper de malade. Donc passer les Trois ans d'infirmière ou aide soignante.

    Et dans ce village, dans une confession, le prêtre m'envoya rencontrer des soeurs qui s'occupaient des malades et des enfant retardes dans leur escolarité.

    Et elles me donnerent leur confiance pour faire la classe des 6èmes.

    Voyons par cet exemple de ma propre vie, comme le Seigneur nous conduit peu à peu. C'est de là un peu, que je commençais à l'Aimer en la personne des malades et pauvres. 

     

    N'ayons pas peur de nous remettre entre ses Mains. 

    Elles sont sures. 

    L'obéissance à ses preceptes, ne nous abilice? pas

    mais elle nous ouvre un chemin largue et sûr.

    Merci Jésus de ta façon de me conduir, et de m'avoir garder malgré moi.  

     

     

    C'EST L'OBEISSANCE QUE JE VEUX ET PAS LES SACRIFICES

     

     

    image

     

     

    GOD BLESS YOU TO !

     

     

    « JESUS : MOI NON PLUS, JE NE TE CONDAMNE PASL'UNITE DES CHRETIENS »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    Mardi 21 Janvier 2014 à 08:27

    Bonjour Ana, comme je te l'ai dit hier, je passe ce matin te déposer mon message et ma création... Sylvie et Valérie viennent de partir, elles arriveront à Antibes vers 18 heures... Je n'ai plus qu'à attendre leur coup de fil pour savoir qu'elles sont bien arrivées... J'ai téléphoné à Maylie hier soir, elle était encore bien fatiguée... Bonne journée, gros bisous chère petite amie....

    2
    Lundi 20 Janvier 2014 à 18:01

    JOSSE, LA MUSIQUE EST REVENUE....LA MER, LAISSE-LA ELLE EST TROP BELLE MERCI. nani

    1
    Lundi 20 Janvier 2014 à 15:48

    il faut dans la vie accepter certaines regles, ton article le decrit..tres bien.

     j'espere que tu vas bien et que toi aussi te "sage" et obeissante, mais cela j'en suis sure..

     ton message bien envoye a joss..

      bonne journee a toi petite Anna, qu'elle te sois douce..

     

     bisous  valy.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :