• BONNE NOUVELLE !

     

    Une famille syrienne de 21 membres réunifiée

     

    Le 2 Octobre 2015 

     Quinze Syriens chrétiens d'une même famille en attente de visas français depuis un an ont atterri aujourd'hui à l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle avant de prendre la direction du Mans (Sarthe), où ils sont attendus dans la soirée.

    Au Mans, le docteur Milad Aleid, un membre de la famille installé dans la Sarthe de longue date, ainsi que Jean-Claude Boulard, le maire socialiste de la ville, et l'évêque du diocèse se sont fortement mobilisés pour faire venir en France ces chrétiens de Syrie qui craignaient pour leurs vies. Durant plusieurs mois, les autorités françaises n'avaient pas donné suite, avant que, dans la nuit du 11 au 12 septembre 2015, la famille ne soit la cible de bombardements blessant grièvement l'un des enfants à l'oeil et à la tête.

    "D'être ici présent, c'est de l'émotion, mais aussi du contentement par rapport au boulot qu'on a fait", a dit confié Yves Calippe, adjoint au maire du Mans. Autour de lui, dans l'aérogare, six autres Syriens attendaient l'arrivée de leurs parents avec fébrilité : il s'agit d'autres membres de cette même famille partis plus tôt par peur des bombardements. "Il y a Amar, 24 ans, Rani, 27 ans, Milad, 19 ans, Gabi, 51 ans, Ghasan, 19 ans et Fadi, 20 ans", a dit Khaldoun Aleid, le neveu du médecin manceau. "Ils sont partis le 15 août de Syrie pour gagner l'Allemagne via la Turquie, la Grèce puis, par bateau, la Serbie et l'Autriche. Ils n'en pouvaient plus d'attendre les visas pour la France et craignaient pour leur sécurité." La France leur a accordé au total 21 visas d'une durée de trois mois pour leur permettre d'effectuer les démarches afin d'obtenir l'asile dans leur futur pays d'adoption.

     

     

     

    Mes Amis,

    J'ai cherché une bonne nouvelle et, je crois 

    que pour une fois, on pourra se réjouir avec 

    cette famille Syrienne.

    Quelles sont les petites choses de la vie qui

    nous attristent, comparés à des vies sauvées ?

    Remercions la force de la VIE et l'espoir. 

    Je dis aux personnes qui vont lire cet

    article, et que sont tristes pour des diverses 

    circonstances.

    Tout passe... cette vie est ainsi faite. Mais tout

    passe. Même si la blessure laisse une cicatrice.

    Les jours meilleurs arrivent .... les forces

    reviennent. Dans l'évangile il est écrit :

    " En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul; mais, s'il meurt, il porte beaucoup de fruit. " Jésus

    Jn 12, 24

     

    Comment pourrions nous dire à celui qui

    pleure, je te comprend, si nous n'étions pas

    passés par la souffrance ? 

    Ayons courage et passons cette vie...

    en gardant toujours cette lueur d'espoir,

    pour nous et pour les autres.

    Combien les pauvres me manquent-ils !

    Combien on reçoit du regard de celui que l'on

    croit pauvre, alors qu'il est remplit d'une richesse

    infinie...celle du coeur.

    Quelle humilité dans les pauvres que Dieu

    m'a donné de rencontrer.

    Merci !!!

     

    Mon Seigneur donnez-moi de l'Amour qui

    me manque.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Tempête de sentiments #

     

     

     

    Il me faut apprendre... #

    Que c'est vrai !!!

     

     

     

    Petite pensée pour vous ♣

     

     

     

    Il faut arrêter de rêver ##

     

     

     

     

     

     

     

    DSC07450

     

     

     

     

    LE REGARD D'UN ENFANT

     

     

     

    MERCI MON DIEU

     

     

     

     

    BONNE NOUVELLE !

     

    « Comme un petit enfant, telle est mon âme en moi...Tu aimeras ton prochain comme toi-même... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    3
    Lundi 5 Octobre 2015 à 09:05

    Bonjour Ana, j'espère que tu vas bien ...

    GROS BISOUS

    2
    Dimanche 4 Octobre 2015 à 15:44

    BONJOUR ANA !

    D'être le pourfendeur des injustices est très louable, dans la mesure où les réfugiés ne sont qu'un petit pourcentage des français néanmoins accueillants. Mais d'accueillir, de façon définitive, une famille entière dans un village qui ne peut pas leur trouver du travail, cela signifie qu'elle sera à la charge des autres.

    En France, et c'est dans la constitution, nous ne devons pas faire de différence entre nous les autochtones et eux les réfugiés en ce qui concerne le minimum vital des revenus. Comme nous sommes déjà au delà de nos réserves financières, ce sont les pensions de retraites de nos parents qui trinquent. Quasiment les trois quart de nos retraités "dépendants" en établissement médicalisés sont déjà contraint de vendre tous leurs biens (maisons et terrains) pour faire face aux mensualités des EHPAD (De 2000 à 6000€/mois). Ceux qui n'ont pas de bien devront faire appel aux enfants et s'il n'y a pas d'enfant, ce sera les autres qui paieront, ceux qui ont déjà tous vendu.

    Si être charitable c'est de prendre une partie de ces maigres subsides de nos "vieux", tant que les réfugiés et immigrants économiques ne sont que quelques centaines de milliers, nos papys et mamies le feront avec joie.

    Mais quand ils seront des dizaines de millions (c'est une prévision prouvées scientifiquement) ce sont nos retraités et pensionnés qui mourront de faim alors qu'ils auront cotisé 40 ans pour avoir en moyenne 1200 €, des millions n'ont que 600 à 800€ qui seront amputés de la moitié pour aider nos réfugiés et immigrés économiques.

    Est-ce que nos dirigeants, nos journalistes et nos élites français qui n'arrêtent pas de dire : Donnez ! Donnez !...Alors que nos revenus n'arrêtent pas de baisser, donnent ne serait-ce que quelques pourcents de leurs revenus ?

    C'est beaucoup plus compliqué que de simple actes de charité et j'en sais quelque chose, je suis en plein dedans !

    BISOUS ANA !

     

    1
    Dimanche 4 Octobre 2015 à 09:50

    Bonjour Ana, bel article sur cette famille réunie..

    Nous avons subi un violent orage hier soir, les caves ont été inondées.. Des dégâts matériels...

    Bonne journée, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :