• AMOUR PAR AMOUR

    pecheresse-au-pied-de-Jesus-copie-1.jpg

    (L'évangile de Luc la présente comme la femme que Jésus a délivrée de sept ... 4,<wbr style= "color: #222222; font-family: arial, sans-serif; line-height: 16px; background-color: #ffffff; font-size: small;">15) etsaint Jean Chrysostome (Matthieu, Homélie 88) ont affirmé que Marie de .... de Magdala et Jésus vont dans le sens de cette interprétation, comme le met en .... pieds de Jésus chez Simon (et qu'elle avait apporté avec elle au Sépulcre)

                                                                         *

    C'est bien Marie de Magdala...Jésus l'avait délivrée de ses péchées. Elle avait acheté une livre de parfum très pur... donc très cher. Parmi les convives il y avait qui se disaient : Ne sait-il pas que cette femme est une prostitué ? Mais ce sont Jésus et Marie qui comprennent le pourquoi... La femme lavée de ses péchés est devenue une âme, elle sais que L'Amour ne se paye pas avec une autre monnaie qu'avec l'Amour. Elle se met aux pieds de son Maître comme une esclave d'Amour. Et Jésus la laisse faire. Ce geste de Marie sera écrit dans les Évangiles et pour toujours.

    Quel dialogue en silence entre Jésus et Marie..* Viens mon enfant, toi tu as tout compris !

    *Mon Maître tu m'as sorti de ma pauvre vie...je laisse mon coeur faire ce que les mots ne sauraient pas dire...

    Il y a des gestes que seul deux coeurs peuvent comprendre...

    Jésus donne-moi ce coeur pur car reconnaissant de ton grand Amour

    (seul un pécheur peut comprendre cela)

     

                                                 Trait de séparation entre les textes Courbe logo

     

     

    Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 12,1-11. 
    Six jours avant la Pâque, Jésus vint à Béthanie où habitait Lazare, celui qu'il avait ressuscité d'entre les morts. 
    On donna un repas en l'honneur de Jésus. Marthe faisait le service, Lazare était avec Jésus parmi les convives. 
    Or, Marie avait pris une livre d'un parfum très pur et de très grande valeur ; elle versa le parfum sur les pieds de Jésus, qu'elle essuya avec ses cheveux ; la maison fut remplie par l'odeur du parfum. 
    Judas Iscariote, l'un des disciples, celui qui allait le livrer, dit alors : 
    « Pourquoi n'a-t-on pas vendu ce parfum pour trois cents pièces d'argent, que l'on aurait données à des pauvres ? » 
    Il parla ainsi, non parce qu'il se préoccupait des pauvres, mais parce que c'était un voleur : comme il tenait la bourse commune, il prenait pour lui ce que l'on y mettait. 
    Jésus lui dit : « Laisse-la ! Il fallait qu'elle garde ce parfum pour le jour de mon ensevelissement. 
    Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous, mais moi, vous ne m'aurez pas toujours. » 
    Or, une grande foule de Juifs apprit que Jésus était là, et ils arrivèrent, non seulement à cause de Jésus, mais aussi pour voir ce Lazare qu'il avait ressuscité d'entre les morts. 
    Les chefs des prêtres décidèrent alors de faire mourir aussi Lazare, 
    parce que beaucoup de Juifs, à cause de lui, s'en allaient, et croyaient en Jésus. 










     

    « DIMANCHE DE RAMEAUXLES DEUX DISCIPLES DE JESUS »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    mamielucette
    Mardi 8 Octobre 2013 à 17:43

    Bonjour Ana, merci d'avoir mis cette histoire sur Marie de Magdala... J'aime beaucoup ce récit... Le ciel est gris ce matin et il fait froid... Bon mardi, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :