• Résultat de recherche d'images pour "Bougies animées pour les sans abri"

    Ils s’appelaient Gérard, Paul, Roger, Serge, Sergio, Josef ou Suzanne. Certains n’ont même pas été identifiés et apparaissent sous le qualificatif « homme » ou « femme ». Mais ils sont tous un point commun : ils vivaient dans la rue à Paris et sont décédés entre le 1er janvier dernier et le 12 février. Tous les arrondissements sont touchés du XXe au Xe, en passant par le XIIe, le XIVe et le XVe. La dernière victime est une femme de 52 ans, dans la nuit de ce dimanche à lundi, rue La Fayette (IXe). Elle vivait dans la rue depuis trois ans. Malgré l’intervention des secours au cœur de la nuit elle n’a pas pu être ranimée portant ainsi le nombre de décès à 11 en six semaines. Les 16000 places d’hébergement d’urgence parisiennes ouvertes toute l’année sont-elles suffisantes ? A quelques jours de la Nuit de la Solidarité, organisée par la Ville de Paris, et qui a pour but de compter les SDF dans la capitale (NDLR : 1800 Parisiens sont inscrits), cette mort sonne comme un cruel rappel à l’ordre sur la nécessité d’agir.

    Et on pense aussi à ceux décédés en Province

    Le sans abris vivait depuis une dizaine d'années dans le secteur 

    C'est arrivé ce Lundi 26 Février 2018

    Alors que la Savoie connaît des températures glaciales en plaine, le corps d'un sans-abri a été découvert ce lundi après-midi à Grésy-sur-Aix. Il avait 53 ans.

     

      

    Martine MAÇON
    Royan, France
     
    8 févr. 2018 — Si vous deviez dormir sous cette maigre tente, combien d'entre-vous ne se réveilleraient pas?
     
      Les dispositifs anti-SDF sont une horreur sans nom. Toutes les personnes capables de fermer des abris, par des grilles ou autres pics, devraient être condamnées pour mise en danger de la vie d'autrui. ce directeur de parking de la rue de Rivoli (sté Pénates) qui a fait installer des douches froides, EN HIVER, qui se déclenchent quand des malheureux tentent de s'y abriter, est à mes yeux coupable de mise en danger de la vie d'autrui et pourtant, personne en haut lieu ne bronche... La Justice ne voudrait-elle plus rien dire?
     
    child20 NAMASTE

     

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    17 commentaires
  • Résultat de recherche d'images pour "clown animées"

    Cela c'est passé subitement. Je crois que je l'ai vu venir ... Je me suis culpabilisé de pas aller  souvent dans un blog où je ne pouvais pas aider mais plonger. On m'a demandé de le faire et je l'ai fait. Puis il y a eu des malentendus. Lorsque je ne peux pas faire quelque chose je me culpabilise. Tout allais très bien. Voilà que je crois je fais une rechute dans cette maladie qui me enferme terriblement. Je parle de ma bipo. Notre problème c'est vouloir aller au delà de nos forces. Pas savoir prendre du temps pour soi. Alors je viens vous dire que mon état actuel m'enferme et que je ne peux rien ni suis pour rien. Cela me catastrophe car j'allais bien. Je prends mes remèdes et suis assez ferme dans cela. Mais cela n'empêche pas cette angoisse lancinante qui me panique et me paralyse. Je vous demande de bien vouloir m'en excuser si je ne viens pas dans vos blogs. Je crois que je dois donner encore quelques jours de patience, d'acceptation, car oui, j'accepte cette épreuve après avoir connu des mois de grande liberté. Juste un conseil, n'allez pas au delà de vos forces alors que l'on se sait fragile.

    A bientôt et je pense à chacun !

    tubes clowns /  Pierrots

     

     

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    8 commentaires
  • La photographe russe Elena Shumilova est douée avec son objectif. Elle sait sublimer la vie à la ferme de ses enfants à travers des photos magiques.

     Un âme qui discute avec son moi, qui s’occupe de ses sensibilités, qui poursuit une pensée inutile, un
    désir quelconque, cette âme disperses ses forces, elle n’est pas toute ordonnée à
    Dieu : sa lyre ne vibre pas à l’unisson et le Maître, quand il la touche, ne peut en
    faire sortir des harmonies divines, il y a encore trop d’humain, c’est une
    dissonance. »
    (DR 3 Elisabeth de la Trinité Carmélite

    8,902 Likes, 92 Comments - Elena Shumilova (@elena_shumilova) on Instagram: “RIGA 26-27 August'17. Just a few spots left. See you there! The info by the link in my profile.…”

    En ce jour je vis quelque chose de difficile dont je ne veux pas m'étaler. Quelque chose qui m'a ému profondément. Alors je suis allée chercher ce texte que j'aime beaucoup. J'ai besoin de Silence pour arriver à assimiler.

    Je trouve que garder son âme entre ses mains c'est prendre possession de ce que l'on ressent pour l’apprivoiser. Excusez moi si je ne passe pas chez vous ce soir et ne sais pas si je le pourrai demain. Je vous rassure, personne ne m'a fait du mal ni dit quelque chose qui m'a fait du mal. C'est dans le réel de ma journée que cela est arrivé. Bisous

    L'amour entre un animal et un humain, c'est inconditionnel...

     

     

     

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  • Follow me on www.joselito28.tumblr.com

    Bisous ! Je passerai bien sûr sur vos blogs !!!

    Clic ! UN ENFANT AU COEUR FRAGILE

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    12 commentaires
  • Blog en pause des mardi . Merci à chacun 

     Mes amis et ma famille adoptés mutuellement

    Image associée

     

     Mes amis et famille

     Mon studio 30m2 très beau et clair

     Mes amis et famille

    Mon Titi et mon frères

    Résultat de recherche d'images pour "Frères missionnaires de la charité"
     

    Réunion des amis et bénévoles

     

     Résultat de recherche d'images pour "Frères missionnaires de la charité"

    Soeurs-photo-mod

    60, rue de la Folie Méricourt (11e)

    MétroOberkampf (lignes 5 et 9)Parmentier (ligne 3)

    Bus 96 (Porte des Lilas – Gare Montparnasse),

    • station J.P. Timbaud-Richard Lenoir (en direction de la gare Montparnasse)
    • station Oberkampf – Les Lilas (en direction Porte des Lilas)

    Bus 56 (Porte de Clignancourt – Château de Vincennes),

    • station Oberkampf – Richard Lenoir

    Tlj, sauf jeudi :
    de 9h00 à 11h00 déjeuner

     

    Conseil : parfois, l’affluence est grande, venez donc tôt, vers 9h00 ou 10h15 / 10h20…

    fermé à Pâques et à la Pentecôte (dimanche ou lundi).

    Un commentaire : «Très bon repas. Simple (une assiette avec cuillère de cuisine), mais très équilibré (pain, pâtes, riz, semoule, viande, légumes, yaourts, fruits, très bonne salade verte – parfois du chocolat (Mon Chéri !), saumon, foie gras (!)… (Suppose Pour Noël)

    Conseils : emmenez des sacs plastiques parce qu’on vous offre tellement de bonnes choses que c’est impossible de manger tout sur place. Utile également : un couteau de poche, une cuillère de café (pour les yaourts par exemple), des boîtes étanches (tupperware). Et emmenez surtout votre faim parce qu’il faut manger vite !».

    Image associée 

    Depuis cette première visite, il y a près de 10 ans, je suis retourné plusieurs fois à Calcutta, et me suis portée volontaire
    ailleurs avec les Missionnaires
    de la Charité. Comme de nombreux autres bénévoles, j'ai plaisir à partager la vie d
    e prière des sœurs ainsi que l'apostolat. Nous commencions notre
    journée à 5h du matin avec la prière du matin, et la finissions avec l'Adoration. Dans une ville aussi chaotique et bruyante
    que Kolkata, la chapelle
    devient un élément essentiel de la journé
    e de bénévolat. La Tombe de Mère Teresa est aussi un endroit très particulier pour prier et trouver des
    moments de solitude. La communauté de bénévoles, sous la houlette de Soeur Mercy
    -
    Maria, est remarquablement soudée.
    Parfois, il est facile de devenir
    insensible à la pauvreté dans Kolkata
    -
    après tout, tout est relatif. Cependant, le bénévolat est une expérience
    qui pousse à l'humilité. Kalighat est surtout un endroit très particulier.
    C'est un endroit tranquille, un endroit où se rencontrent les larmes
    des
    mourants et de ceux qui sont en recherche, un lieu où l'Est rencontre
    l'Ouest, où les frontières se brisent. Je me suis sentie humble devant la
    dame qui m'a remercié de l'avoir aidée à manger, humble devant cette
    dame recroquevillée dans un coin de so
    n lit, sanglotant, qui m'a laissé
    s'asseoir avec elle ... humble devant la femme souffrant de brûlures
    torturantes et qui vivait une agonie quotidienne, mais qui leva ses mains
    en signe de reconnaissance envers le médecin.
    Cela vous rappelle que nous Sommes
     en 2009 et que des hommes
    meurent sans rien ni personne, oubliés du monde
    ; rejetés
    ;
    indésirables
    ; mal
    -
    aimés. Une dame qui se distingue dans ma mémoire
    -
    elle avait des yeux tristes, nos vies ont été si différentes, des langues et des cultures différe
    ntes et des coutumes, et pourtant comme je l'ai nourrie, nous
    avons été en quelque sorte unies "ensemble" dans notre humanité. Ce qui compte
    c'est cette expérience partagée, et vous vous
    rendez compte que en
    touchant les fêlures de l'autre, nous rencontrons
     Jésus.
     
    Mère Teresa de Calcutta (1910-1997) 
     
     
     
     

     
     
     
     
     

     

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    8 commentaires
  • Résultat de recherche d'images pour "plaisir des yeux sept'hanou"

    Je dois expliquer juste que :

    Lorsque on t'a dit durant des années que tu n'es rien que tu ne feras rien que tu n'est qu'une pauvre fille. On le croit. Je suis dans le monde proprement dit depuis que très peu de temps car je me suis échappé d'une sorte de secte que je croyais ma famille. Tout était interdit. J'ai décidé un bon jour de claquer la porte et de faire face à cet autre monde tout nouveau pour moi. Par miracle mon cœur est resté intacte, blessé mais intacte. J'ai trouvé une porte de sortie en rencontrant des gens blessés comme moi. Mes amis de la rue. Je peux dire que chez eux j'ai été aimée choyée ? c'est le mot ? J'ai rencontré des autres amis qui voyant une fissure en moi m'ont aimé avec, sans jamais demander la quelle. On m'a aidé à me reconstruire par l'amitié. Puis ce fut la dégringolade en Mars 2009. Six mois d'hospitalisation et de recherche pour me donner le goût de vivre.  Les médocs on fait sans doute leur travail mais ce qui m'a guérit du désespoir c'est l'amour des autres. Leur simplicité . Je ne raconte pas ceci pour me faire plaindre de personne mais pour expliquer que si je dois dire à quelqu'un de me laisser mon chemin, ce n'est pas par méchanceté mais parce que j'ai carrément peur de la complication qui peut me donner des angoisses. Vivre l'angoisse au ventre je connais. Je commençais à aller très bien depuis le 30 Septembre 2017. Mon blog est un espace de partage simple. Je ne cherche pas à accumuler des commentaires mais lorsque je trouve des personnes qui par un mot me font du bien je suis contente. Attention on peut me dire aussi que je me trompe et m'aider à voir les choses autrement. Mais ce blog ne vous apportera pas des grandes connaissances juste celles du cœur et de la simplicité de la vie. Il est fait pour le partage. Je parle de Jésus car il est mon GRAND AMI mais on n'impose pas ses amis. Pour finir. J'ai choisi mon métier d’aide-soignant par amour et je peux dire que je suis récompensé par la joie de faire rire même dans les moments durs de la maladie. Il faut être rusée pour aider l'autre malgré lui ou elle.

     

    ETRE SOI MEME

    On m'a écris : "Je vais faire comme tous les autres et te répondre sans sentiment, sans âme ! Du style : "Bonjour Nani, comme c'est beau et bien dit, tu es un amour et je t'adore !" Alors que tu sais que je ne suis pas comme çà, je trouve cela hypocrite ! "

    Je répond à cela :

    Et bien je ne cherche rien, vraiment, je viens partager et recevoir vos partages

    Résultat de recherche d'images pour "plaisir des yeux sept'hanou"

    Une pensé pour mes amis de la rue

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires